De Kant à Adam Müller (1790-1815)

Éloquence, espace public et médiation

ISBN : 978-2-84050-831-1
Date de publication : 06/09/2012
Format : 16x24
Nombre de pages : 292
20,00 €

Que se passe-t-il dans l’espace allemand durant la période délicate qui s’étend de la Révolution française au Congrès de Vienne ? C’est là, au centre de l’Europe, que surgissent les orateurs romantiques. Mais peut-on alors parler de rupture radicale avec les Lumières et de refondation de la modernité européenne dans l’ordre du discours ?

Pour répondre à ces questions toujours d’actualité, Christine de Gemeaux interroge les notions d’éloquence et de médiation. Dans une démarche qu’elle applique à Kant, à Adam Müller, grande figure du romantisme politique, mais aussi à des acteurs moins connus de l’histoire culturelle et politique, tels George Campbell des Lumières écossaises et Daniel Jenisch, de la philosophie populaire allemande, elle analyse une évolution décisive : le passage de la philosophie et de la rhétorique traditionnelles aux sciences humaines et à l’éloquence moderne, autrement dit à la communication.

Ce livre montre que « rupture » signifie ici « refondation » : autour de 1800, la tradition oratoire, ressourcée à l’Antiquité, réincante la parole et fait surgir l’espace public et ses acteurs : les intellectuels. On y découvre Adam Müller, l’un des premiers grands orateurs de la nation allemande, l’artisan, face à la France, d’une dynamique intégratrice dans ce qui deviendra « l’espace communicationnel » cher à Jürgen Habermas.

 

 

La rhétorique… malgré tout

Préface de Jean-Marie Valentin

Introduction

Première partie: Apogée et déclin de l’éloquence

Chapitre 1 : Rhétorique et médiation

Les origines conceptuelles de la tradition du discours – Le cogito contre la doxa

Chapitre 2 : Le discours à l’épreuve philosophique de Kant

Critique de la raison pure et disqualification du discours – Éthique, esthétique et liberté – Opposition entre rhétorique et poésie – La question fondamentale du style – Kant médiateur

 

Deuxième partie: Philosophie populaire,Enlightenment et romantisme

Chapitre 3 : Jenish et l’Enlightenment

Jenish et les critiques populaires du kantisme – L’influence écossaise : une rhétorique renouvelée – Campbell et le « siècle d’or »

Chapitre 4 : Philosophie populaire et éloquence

Le sens commun – Résistance de la Popularphilosophie – Affirmation de l’éloquence

Chapitre 5 : Romantisme et médiation

L’importance nouvelle de l’histoire et la réapparition du langage dans le foisonnement romantique – La médiation dans le texte sur l’antinomie – Dialectique, dialogue et poésie

 

Troisième partie :Éloquence et espace public

Chapitre 6: Les champs de bataille de la médiation

Weltliteratur, critique médiatrice et théâtre allemand – L’état organique et la médiation de l’argent – Le catholicisme, médiation suprême du romantisme

Chapitre 7: L’intellectuel et la modernité allemande

L’exemple de Démosthène – Langue allemande et espace publique – L’actio du conférencier – Intellectuels romantiques et politique

Conclusion: Une perspective rythmique

Bibliographie

Index

 

Lire un extrait

Christine de Gemeaux est professeur de civilisation et d’histoire des idées allemandes à l’université François Rabelais de Tours. Elle est l’auteur de nombreuses publications dont une monographie du critique et médiateur Ernst Robert Curtius (1886-1956). Spécialiste de la question du discours...

Sur le même thème