W. G. Sebald

Cartographie d’une écriture en déplacement

ISBN : 978-2-84050-938-7
Date de publication : 01/09/2014
Format : 160x240
Nombre de pages : 390
26,00 €
Disponible
Sebald est un auteur qu’on n’oublie pas. Au détour d’une phrase, d’une image, le lecteur est saisi d’une émotion qui naît d’un jeu subtil avec les attentes créées par le récit. W.G. Sebald. Cartographie d’une écriture en déplacement suit les méandres de l’écriture de Sebald en montrant comment elle déjoue son propre cadre afin de faire surgir, au détour de ce déplacement, une émotion dont la qualité singulière est définie par le projet éthique de l’auteur. En entrelaçant les langues et les images, en instillant les citations dans ses récits, en sillonnant les lieux et les époques, Sebald élabore des récits dont la construction essentiellement mobile peut alors révéler les traces de la disparition dans le monde présent.

Note

Préambule

Chapitre I. Les mots et les choses

Le bricolage : théorie et pratique

Un cas d’école

La poétique du bricolage

De la hiérarchie des matériaux

Absence de hiérarchie

Des stratégies de mise en relief

La matière du texte

L’épaisseur matérielle du langage

La lecture d’un espace visuel

Effet de preuve : signe de la matérialité du monde

Chapitre II. Origines du discours

Qui parle la langue de W.G. Sebald ? Modalités du discours rapporté

La parole d’autrui, un gage

Porosité des frontières de l’énonciation

Qui écrit le texte de W.G. Sebald? La référence textuelle

Le prélèvement

Variétés de citations

Origine de l’espace textuel

Topique, topographie, topologie : l‘espace de l’écriture défini par son origine

Dialogisme et « allologie »

Le lieu de production du discours

Investissement des lieux du texte et processus de documentation

Documentation et écriture de l’histoire

Chapitre III. Des constructions

Structures

Réseaux

Le réseau sebaldien

Où s’arrête le réseau ?

Valeur dynamique du réseau

Réseau et rhizome

Matrice

Qu’est-ce qu’une matrice ?

Borges et Sebald

 

Chapitre IV. Figures du déplacement

Configurations du déplacement

Cartographie des déplacements

Tours et détours

Avoir lieu

Reconfigurations de l’allemand

W.G. Sebald, un écrivain aux frontières de sa langue

Une langue en déplacement

Chapitre V. Subversion

Position(s) subversive(s)

Mélancolie et résistance

Comique

Doute, tromperie, canular

De l’errance aux errements

Déplacement et désorientation :

« unheimlich »

Écriture et dérangement

Les discours sur la folie

Des dérangés trop bien rangés

 

Conclusion

Bibliographie

Index des noms propres

Index des œuvres du corpus

Tables des tableaux, figures et crédits photographiques

Lire un extrait

Ancienne élève de l’École normale supérieure (rue d’Ulm), agrégée d’allemand, Mandana Covindassamy est docteur en études germaniques de l’université Paris- Sorbonne. Après avoir exercé à l’université de Nantes, elle est actuellement maître de conférences à l’École...

Sur le même thème