Canadiens en Guyane

1745-1805

ISBN : 000-2-84050-410-3
Date de publication : 28/08/2006
Format : 16 x 24 cm
Nombre de pages : 392
Informations : ill. en noir & blanc in-texte
26,00 €
Disponible

À la conquête du Canada par l’Angleterre, le départ vers la France d’une partie de la population canadienne a toujours vivement intrigué les historiens mais, au-delà de la double polémique soulevée autour de l’ampleur de cet exode et de la prétendue « décapitation sociale » qui en aurait découlé, l’émigration vers la France, entre 1754 et 1770, d’environ 4000 Canadiens n’avait jamais encore été véritablement abordée. La présente étude s’inscrit à l’intérieur d’un projet d’histoire sociale de l’exode de la Conquête dont l’épisode particulier de la Guyane permet déjà l’ébauche d’un portrait d’ensemble. Car à la même époque, en 1763-1764, la France envoya quatorze à seize milles colons en Guyane où le ministre Choiseul se complaisait à imaginer une nouvelle Nouvelle-France qui compenserait avantageusement la perte de l’ancienne et où les Canadiens pourraient aisément se réinsérer en terroir colonial français. Foncièrement considérés comme des coloniaux à devoir réinstaller quelque part, quelque 92 Canadiens passés en France furent alors redirigés vers la Guyane et 9 autres entre 1768 et 1782. Les registres de catholicité, les recensements nominatifs et autres sources archivistiques permettent de les retrouver, de reconstituer leurs itinéraires du Canada à la Guyane et de découvrir leurs conditions de vie et leur destin. Il a ainsi été possible de recomposer l’anatomie d’un mouvement migratoire qui, bien au delà du simple passage de Canadiens en Guyane, s’est révélé beaucoup plus complexe et diversifié que l’image traditionnelle du « Canadien parti en 1760 ». Bref, une histoire inédite… et passionnante.


Sur le même thème