Les marines de la guerre d'Indépendance américaine (1763-1783)

I - L'instrument naval

ISBN : 978-2-84050-890-8
Date de publication : 23/01/2013
Format : 16x24
Nombre de pages : 453
23,00 €

Les vingt années séparant le traité de Paris de 1763, qui met fin à la guerre de Sept Ans, de celui de Versailles, qui marque, en 1783, le terme de celle dite d’Indépendance américaine, ont connu une course aux armements navals d’une intensité toute particulière et qui se poursuivit jusqu’au cycle des guerres révolutionnaires. On attendait beaucoup des marines et, lorsque la guerre fut venue en 1778, c’est à elles que se trouva suspendu le sort de puissantes et vieilles nations comme celui des très jeunes États-Unis d’Amérique.

Les auteurs examinent l’instrument naval dont disposait chacun des principaux belligérants dans ses missions, sa complexité et son coût. Désenclavant l’histoire des marines de guerre, ils montrent combien celle-ci est inséparable de l’étude de la prise de décision politique, des finances des États, des appareils productifs, des circuits d’approvisionnements, des modes de recrutement et d’entraînement des hommes.

Ce premier volume sur l’instrument naval sera suivi d’un second sur la mise en œuvre opérationnelle.


Introduction


Première partie

La rivalité franco-anglaise

 Philippe Haudrère, Tableau des principales marines européennes à partir des rapports des consuls français

 Stephen Conway, Blue Water Policy : la Navy et la politique étrangère britannique, 1763-1778.

 Philippe Bonnichon, Les missions de la marine française.

 Jonathan Dull, Choiseul sauveur et reconstructeur de la marine française.

 Patrick Villiers, Sartine et la préparation de la flotte de guerre française 1775-1778 : refontes ou constructions neuves ?

 

Deuxième partie

Alliés ou neutres

 John B. Hattendorf, La formation et le rôle de la Marine continentale.

 Manuel Bustos Rodriguez, La politique des Bourbons et la marine espagnole (1740-1805).

 Agustin Ramon Rodriguez, Les objectifs de la marine espagnole.

 Jean Bérenger, Les marines méditerranéennes (Naples et Venise).

 

Troisième partie

Les approvisionnements en matériaux de marine.

Pierrick Pourchasse, Les munitions navales du Nord :produits et circuits d’approvisionnement

 Eric Schnackenbourg, Trafic licite ou contrebande ? Les neutres du Nord et le commerce des matériaux de marine dans les guerres de la seconde moitié du XVIIIe siècle.

 David Plouviez, Logistique des réseaux d'approvisionnement des marines de guerre française et anglaise à la fin du XVIIIe siècle.

 

Quatrième partie

Les arsenaux

José Quintero, Les arsenaux espagnols.

Olivier Corre, Brest pendant la guerre d’Indépendance.

Gérard Le Bouëdec, Lorient pendant la guerre d’Indépendance.

Martine Acerra, Les conditions humaines de production de l’outil militaire : compétence des personnels et impact du conflit sur la vie quotidienne.

 

Cinquième partie

Administrateurs et manieurs d’argent

 Richard Harding, L’administration navale britannique, 1740-1783.

Clive Wilkinson, Finance et Navy.

Thierry Claeys, Les financiers et la marine française.

Timothy J. A. Le Goff, Le financement de la participation française à la Guerre d’Indépendance et ses conséquences : L’État et la conjoncture financière des années 1780.

 

Sixième partie

Les marins français

Olivier Chaline, Les escadres d’évolution françaises et la préparation des marins au début des années 1770.

Étienne Taillemite (+), Les officiers généraux de la guerre d’Indépendance américaine.

Marie-Christine Varachaud, André Zysberg, Les équipages de la guerre d’Indépendance.

Charles-Philippe de Vergennes, Les officiers des vaisseaux membres de la Société des Cincinnati.

Nicholas A. M. Rodger, Conclusion

27 Annexes.

Olivier Chaline,  né en 1964, ancien élève de l’ENS, est agrégé d’histoire, maître de conférences à l’ENS, et professeur à l’université de Rennes II-Haute-Bretagne puis à l'université Paris-Sorbonne. Directeur du Laboratoire d’histoire et d’archéologie maritimes (FED 4124), Olivier Chaline est ...

Sur le même thème