Négociants et marchands de Bordeaux

De la guerre d’Amérique à la Restauration (1780-1830)

ISBN : 978-2-84050-615-7
Date de publication : 22/01/2009
Format : 16x24 cm
Nombre de pages : 824
Informations : nombreux tableaux
30,00 €
Disponible

Des années 1780 aux années 1820, à Bordeaux, négoce et marchandise constituent deux mondes distincts, mais qui entretiennent des relations serrées et s’interpénètrent assez largement. Malgré le pullulement des sociétés et des micro-entreprises, souvent éphémères, l’isolement de l’entrepreneur est en permanence compensé par le soutien des parentés et par les solidarités géographiques et religieuses, qui constituent tout autant un filet de sécurité qu’une composante essentielle des stratégies commerciales. Pour ces milieux, la Révolution ouvre un temps de malheurs - perte de Saint-Domingue, dirigisme, Terreur et guerre maritime perpétuelle -, qui vont restreindre l’activité portuaire. Mais l’époque est en même temps celle d’un formidable renouvellement des acteurs, prouvant le dynamisme extraordinaire d’une société capable, crise après crise, de reconstituer des effectifs massacrés par la concurrence, les faillites, les abandons, le repli vers la rente - quand ne s’y ajoute pas l’emprisonnement ou la mort. En outre, ces années sont propices à la prospection de nouveaux marchés et aux réussites. Si les vieilles dynasties sont ébranlées, les opportunités propulsent très haut des hommes qui n’auraient pas eu leur chance en des temps plus calmes. Dans les années 1820, les niveaux de fortune, comme les progrès de l’art de vivre, témoignent de la solidité d’une bourgeoisie marchande, certes moins brillante qu’avant la Révolution, mais qui occupe désormais la première place devant la noblesse. Négociants et marchands de Bordeaux est la première véritable étude d’histoire sociale du monde du négoce et du commerce dans la France du XVIIIe et du début du XIXe siècle, fondée sur des dépouillements d’archives fiscales, révolutionnaires et surtout notariales, dont le croisement informatique avec les almanachs a permis de marier histoire sérielle et prosopographie.


Né en 1963, Philippe Gardey est docteur de l’université Paris-Sorbonne. Ce Girondin, disciple de Jean-Pierre Poussou, travaille depuis plus de vingt ans sur les milieux du commerce bordelais au tournant des XVIIIe et XIXe siècles. Professeur au lycée Jaufré Rudel de Blaye, il est aussi, depuis 2005, chargé de TD en histoire moderne à l’université Michel de Montaigne-Bordeaux 3.

Né en 1963, Philippe Gardey est docteur de l’université Paris-Sorbonne. Ce Girondin, disciple de Jean-Pierre Poussou, travaille depuis plus de vingt ans sur les milieux du commerce bordelais au tournant des XVIIIe et XIXe siècles. Professeur au lycée Jaufré Rudel de Blaye, il est aussi, depuis 2005, chargé de TD en histoire moderne à l’université Michel de Montaigne-Bordeaux 3.

Jean-Pierre Poussou incarne l’universitaire français dans toute sa plénitude, à la fois chercheur de renom – sa thèse d’État Bordeaux et le Sud-Ouest au XVIIIe siècle demeure un classique de l’histoire démographique autant par ses résultats que par sa méthode –, enseignant d’un...

NÆ’© en 1963, Philippe Gardey est docteur de lââ‚à¬Ã¢â€žâuniversitÆ’© Paris-Sorbonne. Ce Girondin, disciple de Jean-Pierre Poussou, travaille depuis plus de vingt ans sur les milieux du commerce bordelais au tournant des XVIIIe et XIXe siÆ’¨cles. Professeur au lycÆ’©e JaufrÆ’© Rudel de Blaye...

Sur le même thème