Chrétiens et Ottomans de Malte et d'ailleurs

ISBN : 978-2-84050-866-3
Date de publication : 25/02/2013
Format : 160X240
Nombre de pages : 906
Informations : Richement illustré
28,00 €
Disponible

Au début du XVIe siècle, l’empire ottoman dominait la moitié des rivages méditerranéens. Après la bataille de Lépante de 1571, Européens et Ottomans instaurèrent un modus vivendi économique sans que cessât pour autant entre eux un affrontement subsidiaire principalement incarné d’un côté par les Régences barbaresques d’Alger, Tunis et Tripoli et de l’autre par l’ordre des Hospitaliers de saint-Jean, connu sous le nom d’ordre de Malte. Course et contre-course, formes inférieures de la guerre comme de l’économie, marquèrent les deux premiers siècles de l’époque moderne. En revanche, le XVIIIe siècle fut celui de l’émergence des idées de liberté et, notamment, de la liberté d’entreprendre. L’économie prédatrice corsaire et son corollaire l’esclavage devinrent désormais une gêne insupportable. Dès lors, les États qui s’y adonnaient furent contraints de s’adapter aux nouvelles exigences économiques ou encoururent le risque de disparaître à jamais. Malte se fit alors l’entrepôt central du commerce méditerranéen, intimement lié au commerce marseillais mais suscitant de ce fait les appétits anglais ou russes. Alger ne voulut rien changer du vieil idéal janissaire et la Régence fut donc condamnée par l’opinion internationale.

Cet ouvrage est un recueil d’articles de l'auteur montrant le lent mais inexorable changement de la scène méditerranéenne qui portait en germe les grands changements politiques dont celle-ci fut l’objet au XIXe siècle.

 

 

Malte

Malte, de la préhistoire a nos jours. Survol chronologique.
L'image de Malte dans la presse et les dépêches diplomatiques françaises : 1919 - 1964


I - la préhistoire
Les temples de Malte et l’émergence de la notion de préhistoire en France (1770-1840).
II - le Moyen âge et la Renaissance
La découverte du site d’is-Simblija à Malte. Approche nouvelle du mode de vie indigène (VIIIe-XVIIIe siècles)
The Chapel of San Āakbu rediscovered ?
Pauline Cult and Counter-Reformation
III - L'Ordre de Malte
L’ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, Rhodes et Malte, de 1530 à 1798 : une perception polysémique
L’Ordre de Malte, miroir brisé de la noblesse française des XVIIe et XVIIIe siècles.
L’Ordre de Malte, entre universalisme chrétien et nationalismes, dans la dernière moitié du XVIIIe siècle.
L'Ordre de Saint-Jean et l'essor économique de Malte.
Citta Valletta , capitale de l'Ordre de Malte.
La piété en mer des Chevaliers de Malte
Un réformateur d’avant-garde : le Chevalier Charles Sébastien de Choiseul (1684-1734)
L'affaire du capitaine de nuit (1770), préhistoire du sentiment national maltais.
De l'ostension à l'ostentation. Signes et signification du baroque.
La scène culturelle de Malte au XVIIIe siècle.
La famille de Vigny et l'Ordre de Malte
La commanderie de Saint-Jean de Latran et son environnement au XVIIIe siècle
L’abbé Clément Dorion, prêtre conventuel, et sa correspondance conservée aux archives de la cathédrale de Malte (1766-1798)


IV - L'Ordre et Malte dans les affaires diplomatiques
À propos du Grand Siège de Malte d'Anne Brogini
Une illustration des relations entre Philippe II et l’Église catholique : Malte et l’Espagne à l’époque du cardinal-grand maître Hugues de Verdalle (1581-1595)
La France et Malte au XVIIIe siècle : le problème de la double nationalité
Malte, enjeu diplomatique européen.
L'Ordre de Malte et Malte dans les affaires polonaises et russes au XVIIIe siècle.
Paul Ier, l’Ordre de Malte et l’Église romaine.
Malte entre la Russie et la France au XVIIIe siècle
Malte, la France et l’Angleterre au XVIIIe siècle


V - Malte, l'Ordre et la Révolution française
La carrière et les funérailles à Malte d’Angelo Emo (1731-1792), dernier grand amiral de Venise
Le voyage et les aventures de Carasi à Malte, d’après l’Ordre de Malte dévoilé (1790).
Malte et la France de 1789 à 1798 ou l'art de la communication de crise
Les révolutions de 1798 à Malte : fermentation idéologique ou opportunisme marchand ?


VI - la course et l'esclavage : Malte et les Régences barbaresques :
L'homme, la mer et le littoral. L'image de la mer dans les sociétés euro-méditerranéennes.

Les nouvelles données géopolitiques en Méditerranée après Lépante.
Malte entre course et contre-course chrétienne
La course en Méditerranée : les discours sur la captivité et la servitude.
Malte et la Corse.
Les Régences barbaresques et la course en Méditerranée (XVIe-XIXe siècles).
L’Ordre, les États-Unis et les Régences barbaresques
Smyrne, la France et Malte au XVIIIe siècle.
Le discours sur l’esclavage en Méditerranée. Une réalité occultée : l’esclavage des Noirs et la Régence de Tripoli.
Le voyage en Méditerranée musulmane. Essai de typologie chronologique.
La dynastie beylicale corse de Tunis et son rôle dans la transformation des institutions de la Régence.


CHYPRE


Chypre ottomane et l'influence européenne
Chypre ou l’Europe aux portes de l’Orient.
Malte et Chypre. Identité et diversité des destins de deux îles de Méditerranée.


LA FRANCE


Une tentative peu connue de conversion d’Henri IV en 1586 : le rôle des frères Jacques et Hugues de Verdalle.
La Commission des Réguliers (1766-1784), un joséphisme à la française ?
Les Maltais et la culture du coton en Provence sous le Premier Empire.

Alain BLONDY est né en 1945 à Bordeaux. Professeur des universités, il s'est spécialisé dans l'histoire du monde méditerranéen à l'époque moderne, principalement autour de Malte et des Régences barbaresques. Auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet, il s'est aussi attaché à publier et à...

Sur le même thème