Histoire du multilatéralisme II

L’organisation du bloc occidental dans la compétition économique (1958-1963)

ISBN : 979-10231-0589-6
Date de publication : 11/04/2018
Format : 16 x 24 cm
Nombre de pages : 328
24,00 €
Disponible

Cet ouvrage s’inscrit dans la continuité du précédent, intitulé : Histoire du multilatéralisme. L’utopie du siècle américain de 1918 à nos jours, et retrace les décisions prises par les présidences Eisenhower et Kennedy, comme leurs conséquences sur le système multilatéral. Pour la première fois, des gouvernements américains communiquent ouvertement le déficit de leur balance des paiements – évalué à 4 milliards de dollars par Eisenhower. Dans le cadre de la compétition lancée par Khrouchtchev, un tel déficit extérieur ne représentait-il pourtant pas une menace pour la puissance américaine et l’avenir du « monde libre » ? La balance des paiements concentre en effet tous les critères de la puissance devenus classiques en histoire des relations internationales : les éléments économiques, financiers, militaires et politiques.

En réalité, le « monde libre » ne s’est pas écroulé sous le poids de la dette, ni même désorganisé après 1989. Au contraire, la chute du monde soviétique a été considérée comme la victoire du système multilatéral, libéral et capitaliste face au modèle communiste. Il faut donc croire que l’annonce de ce déficit, en 1960, associée à la mise en place d’une politique néo-libérale dans le cadre multilatéral, inaugurait en fait une nouvelle diplomatie économique, qui dure encore : le déficit extérieur américain atteint aujourd’hui 16 000 milliards de dollars et fait partie du quotidien.

Introduction : Une histoire du multilatéralisme

PREMIÈRE PARTIE : LES ÉTATS-UNIS ET LE DÉFICIT DE LEUR BALANCE DES PAIEMENTS : UN DANGER ? (1958-1961)

Chapitre I : Résoudre ou non le déficit de la balance des paiements américaine ?

Chapitre II : De l’or et des dollars

Chapitre III : Miser sur la relance des exportations et le partage des dépenses publiques extérieures

DEUXIÈME PARTIE : L’EUROPE DE L’OUEST ET LE « DÉFICIT IMPÉRIEUX » DE LA BALANCE DES PAIEMENTS AMÉRICAINE (1961-1963)

Chapitre IV : Impliquer la Communauté économique européenne

Chapitre V : Resserrer la coopération transatlantique au sein du Fonds monétaire international

Chapitre VI :
 Relancer la croissance économique dans le cadre de l’OCDE

TROISIÈME PARTIE : LA SOLUTION MULTILATÉRALE AU DÉFICIT AMÉRICAIN : LE COMMERCE MONDIAL AVEC L’EUROPE DE L’OUEST ET LE TIERS MONDE (1961-1963)

Chapitre VII : 
La relance des exportations dans le cadre du GATT :
 les limites du Dillon Round (septembre 1960-juillet 1962)

Chapitre VIII : Équilibrer les relations grâce au futur Kennedy Round (1962-1963)

Chapitre IX
 : Les mesures commerciales hors du GATT (1962-1963)

Conclusion

Un nouveau « monde libre » multilatéral

Glossaire

Sources

Bibliographie

Index des noms de personnes

Remerciements

Régine Perron, maîtresse de conférences, est habilitée à diriger des recherches en histoire des relations internationales à l’université de Cergy-Pontoise. Membre du laboratoire de recherches AGORA (ex-CICC), elle est membre associé au Centre Roland Mousnier (UMR...

Sur le même thème