La guerre de Sept Ans en Nouvelle-France

ISBN : 978-2-84050-777-2
Date de publication : 14/09/2011
Format : 16x24
Nombre de pages : 424
Informations : 32 pages de cartes en couleur
23,00 €
Disponible

La chute de Québec provoquée par la bataille des Plaines d’Abraham en 1759 et la capitulation de Montréal l’année suivante signèrent la conclusion d’un long conflit et la fin de la Nouvelle-France. Si le souvenir de la guerre de la Conquête reste très vif au Québec, comme l’ont récemment montré les débats suscités par la commémoration des événements, la guerre de Sept Ans, davantage connue sur le Vieux Continent pour les brillantes campagnes de Frédéric II et les défaites subies par la France sur les champs de bataille européens, n’y a guère marqué les mémoires. C’est en effet en Amérique du Nord que le conflit a commencé et qu’il a provoqué les bouleversements décisifs entérinés par le traité de Paris de 1763, portant un coup fatal au premier empire colonial français. Derrière les enjeux diplomatiques auxquels on réduit trop souvent ce qui fut l’une des premières guerres mondiales de l’histoire, des hommes ont combattu pour défendre ou conquérir un territoire sur lequel se livra une guerre différente de celle pratiquée en Europe. La rudesse du climat, l’immensité du théâtre d’opérations, la guerre à la canadienne et les alliances amérindiennes forcèrent les troupes venues d’Europe à s’adapter, avec plus ou moins de réticence et de succès. Au-delà des interrogations qui subsistent sur la responsabilité d’un Montcalm ou les mérites d’un Wolfe, ces combats et les hommes qui les livrèrent méritaient qu’on porte sur eux un nouveau regard.

Cet ouvrage collectif, réunissant les contributions d’historiens et de conservateurs français, anglais, canadiens et américains, explore toutes les facettes du conflit et étudie à nouveaux frais tant la stratégie des belligérants et l’expérience vécue par les combattants que l’évolution du contexte mémoriel hérité de la guerre de la Conquête. S’appuyant sur les recherches les plus récentes et tentant de répondre aux ambitions de l’histoire totale du fait militaire, il se veut enfin un bilan historiographique sur la guerre de Sept Ans en Nouvelle-France.

 

Préface, Serge Bernier

La guerre de Sept Ans dans l’histoire : contexte, historiographie, mémoire

Les débats entre historiens à propos de Montcalm, de Wolfe et de la victoire anglaise en Amérique pendant la guerre de Sept Ans : bref essai d'historiographie apaisée, Jean-Pierre Poussou

Origines et conséquences de la guerre de Sept Ans à l’échelle mondiale, Stephen Brumwell

La guerre de Sept Ans : le contexte français, Frédéric Guelton

L’autre bataille de Québec : sauver la Nouvelle-France par la négociation ?, François Ternat

La survivance : la contre-révolution québécoise et ses alliés britanniques, Desmond Morton

Les rappels mémoriels de la guerre de Sept Ans au Canada, Jacques Mathieu

Stratégies et expériences de la guerre

Le Canada dans l’affrontement naval franco-britannique lors de la guerre de Sept Ans, Olivier Chaline

Les stratégies militaires française et britannique lors de la guerre de Sept Ans en Nouvelle-France (1755-1760), Luc Lépine

« Joindre au système de tactique d’Europe l’usage à faire des sauvages » : le commandement des armées françaises en Nouvelle-France, Bertrand Fonck

Louis-Antoine de Bougainville au Canada (1756-1760) : la découverte et l’expérience de la guerre, Laurent Veyssière

Les batailles de Québec, Hélène Quimper

Les forts du Pays d’en Haut et de Louisiane pendant la guerre de Sept Ans, Arnaud Balvay

Les combattants de la guerre de Sept Ans

Les soldats de la guerre de Sept Ans en Nouvelle-France, 1755-1760, Marcel Fournier

Le corps des Volontaires étrangers et la défense de la Nouvelle-France, Rénald Lessard

Le système de défense de la Nouvelle-France face à la guerre de la Conquête, Laurent Nerich

La milice canadienne et la guerre de Sept Ans, René Chartrand

Les Amérindiens et la guerre de Sept Ans en Nouvelle-France, Peter McLeod

« For the Encouragement of abled-bodied, effective Men… » : la levée d’une armée provinciale pour « l’invasion du Canada » pendant la guerre de Sept Ans, Nicolas Westbrook

Bibliographie

Table des auteurs

Conservateur du patrimoine, Bertrand Fonck est chef du département de l’armée de terre au Service historique de la Défense (ministère de la Défense).

Laurent Veyssière est conservateur général du patrimoine au ministère de la Défense. Il a dirigé La Nouvelle-France en héritage (Armand ­Colin, 2013) et avec Bertrand Fonck deux essais : La guerre de Sept Ans en Nouvelle-France (PUPS, 2012) et La fin de la Nouvelle-France...

Sur le même thème