Les Voies du silence dans l'Espagne des Habsbourg

ISBN : 978-2-84050-898-4
Date de publication : 23/07/2013
Format : 160x240
Nombre de pages : 378
25,00 €
Disponible

Cet ouvrage examine une image souvent associée à l’Espagne du temps des Habsbourg et liée à la « légende noire » anti-hispanique qui se déploie dès le xvie siècle, celle d’une Espagne contrainte au silence, où toute dissidence était combattue et châtiée, au point de nuire à l’évolution de la pensée. 

Une première partie montre l’importance de la réflexion sur le silence dans la pensée espagnole et s’intéresse à ses représentations dans les arts et la littérature, mettant en valeur les nuances du discours sur le silence et des appréciations dont il est l’objet. 

Une seconde partie analyse la portée des injonctions diverses mises en œuvre pour imposer le silence, dont la censure des écrits et de la parole mais, comme le montre la troisième partie, intitulée « jouer du silence », cette volonté d’étouffement a pu être parfois déjouée, produisant même des effets inattendus, puisqu’elle a stimulé la créativité et donné lieu à des stratégies de récupération du silence permettant d’insinuer sans dire ou de révéler par l’affectation d’une discrétion forcée. 

Enfin, la dernière partie de l’ouvrage pose la question essentielle : au-delà de cette rhétorique de contournement, était-il possible de rompre le silence dans l’Espagne des Habsbourg ? On y verra une évolution vers l’éclosion et l’élargissement d’un espace de critique, qui deviendra au cours du règne des Habsbourg un espace public offrant des voies de plus en plus larges à la transgression.


Alexandra Merle, ancienne élève de l'École Normale Supérieure, agrégée d'espagnol, est maître de conférences à l'université Paris IV Sorbonne. Spécialiste des mentalités et représentations en Espagne à l'époque moderne, elle étudie depuis plusieurs années le discours sur l'Empire ottoman.

Sur le même thème