Le Théâtre de la curiosité

(XVI-XVIIe siècle)

ISBN : 978-2-84050-539-6
Date de publication : 31/01/2008
Format : 16 x 24cm
Nombre de pages : 214
Informations : 12p. HT en couleur
25,00 €
Disponible

Loin de diminuer l'attraction pour l'inconnu, l'intérieur et le secret, l'ouverture des vantaux du cabinet peint en trompe-l'oeil introduit le spectateur dans l'exploration minutieuse des objets assemblés. D'emblée la curiosité est à  l'oeuvre et produit sur le spectateur d'aujourd'hui comme sur celui d'hier le désir d'approfondir son regard, de mieux connaître les objets, de comprendre leurs liens.
Rendue nécessaire par la séparation des champs du savoir qui a contribué à  l'élaboration de la science moderne, la pluridisciplinarité de ce volume a pour but de rechercher une stimulante communauté d'esprit entre des spécialistes de divers domaines : la littérature, l'histoire de l'art, l'histoire des sciences et techniques. Ces travaux s'inscrivent dans une longue et dense série d'études sur la curiosité et les cabinets de curiosités dans l'Europe moderne.
Pour diverses qu'elles soient, les accumulations d'objets dans les cabinets de curiosités ne sont pas fortuites : elles ont pour projet la mise en forme, sinon la mise en scène du savoir, propre à  le faire exister pour lui-même et pour autrui. Au sein du monde de la curiosité, ce volume explore plusieurs types de lieux textuels ou physiques et les relations qu'ils entretiennent dans l'apparition et la construction du phénomène propre de la curiosité.

Ouverture du théâtre Frank Lestringant Une épopée du « curieux pouvoir » : le Microcosme de Scève entre Virgile, Dante et Reisch Thomas Hunkeler L'invention de l'espace de la curiosité : la marge et le cadre dans des livres manuscrits de la fin du Moyen ‚ge et du premier XVIe siècle Sylvie Lefèvre La collection des moeurs de Johannes Bomus ou la mise en scène du savoir ethnographique Andreas Motsch Ordre d'exposition et représentation du savoir dans les collections de raretés de la Renaissance française Delphine Trébosc L'étude De la Nature et de l'Art de Francesco Angeloni : fonctions d'un cabinet de curiosités à  Rome dans la première moitié du XVIIe siècle Veronica Carpita Pourquoi faire un herbier de plantes sèches à  la Renaissance ? Marie-Élizabeth Boutroue L'appropriation des plantes indiennes chez les naturalistes du XVIe siècle Grégoire Holtz Mort ou vif ? Mode de conservation et connaissance des animaux à  la Renaissance : le jardin, le cabinet, la volière Michel Jourde Montrer et cacher : scénographie de quelques collections de curiosités Myriam Marrache-Gouraud La didascalie des merveilles. Récits et instructions des savants confrontés aux raretés de la nature à  la fin de la Renaissance Laurent-Henri Vignaud L'exposition chez Guillaume du Choul Jean Guillemain L'oeil absolu : objets de curiosités et secrets de la nature Jean-Marc Chatelain Conclusion Sabine du Crest Index nominum - Activités du Centre Saulnier - Membres de l'association V. L. Saulnier

Sur le même thème