Place de la Sorbonne 7

Revue internationale de poésie de Paris-Sorbonne

ISBN : ISBN 979-10-231- 0565-0
Date de publication : 05/06/2017
Format : 17x24
Nombre de pages : 420 pages
15,00 €

LA REVUE

Place de la Sorbonne est la revue internationale, annuelle, de poésie de Paris-Sorbonne. C’est une revue de création mais aussi d’analyse, un organe spécifique de lecture de la poésie contemporaine, qui donne à lire un éventail riche et varié des poètes d’aujourd’hui, tant dans le monde qu’en France, sans inféodation à une esthétique particulière. C’est en même temps  un instrument de lecture de cette poésie, souvent d’accès difficile. De là de nombreuses rubriques visant à éclairer la production poétique actuelle : « L’Invité » est une personnalité qui donne sa vision du fait poétique contemporain. « L’Entretien » a lieu avec un poète de premier plan ou un éditeur. « Contrepoints » reproduit des œuvres d’un plasticien. Dans « Vis-à-vis » sont commentés des textes d’un poète d’aujourd’hui. « Échos » donne la parole à un  spécialiste de poésie. « De l’autre côté du miroir » rend hommage à des poètes disparus. La revue se clôt par de substantiels comptes rendus de livres récents. PLS s’adresse à un public cultivé : enseignants, étudiants, mais aussi toutes personnes désirant découvrir ou mieux connaître la poésie actuelle.

LE NUMÉRO 7

Olivier Barbarant, l’« Invité », dont l’œuvre vient d’entrer dans la collection « Poésie » de Gallimard, propose en deux volets, réflexion et poèmes, un « État des lieux » dans lequel il défend et illustre une conception du poème étroitement articulé sur le réel du quotidien et relevant le défi que ce réel lance au langage. L’entretien, lui, s’engage, pour la seconde fois, avec un éditeur de poésie : Djamel Meskache, fondateur et animateur des éditions Tarabuste, narre son aventure et dit la passion qui nourrit son métier. Dans « Vis-à-vis », Catherine Fromilhague commente des poèmes de Paul de Roux. Disparu en 2016, il fait également l’objet d’un hommage de la même dans « De l’autre côté du miroir ».

Dans « Échos », Christian Doumet, essayiste, poète et universitaire, montre comment la poésie digne de ce nom a une véritable portée politique, en ce qu’elle secoue, par son travail propre sur la langue, l’asservissement aux « langages d’uniformité », à l’aliénant sens commun. Outre Paul de Roux, « De l’autre côté du miroir » salue la mémoire de plusieurs poètes récemment disparus : l’Américain David Antin, salué par Jacques Demarcq, Ludovic Janvier et la poète belge Liliane Wouters, par Pierre Maubé. Sur Yves Bonnefoy, poète éminent et grande figure intellectuelle de ce temps, Patrick Née, un des meilleurs spécialistes de son œuvre, livre une remarquable synthèse. « Contrepoints » donne à voir des monotypes de Claudine Griffoul, commentés par elle-même. On lira également dans cette section des poèmes de Katia-Sofia Hakim, accompagnés d’estampes de Hugues Absil.

La rubrique « Langues du monde » est marquée, à compter de ce numéro, par une innovation dont l’intérêt ne devrait pas échapper au lecteur : un dossier consacré à la poésie d’une langue donnée. Ce dossier, composé par Bernard Banoun et Aurélie Maurin, permet de découvrir six poètes germanophones européens ; il est complété par des textes de quatre jeunes poètes allemandes. La poésie de langue française accueille des esthétiques très variées, et toutes les générations, où se côtoient le vétéran de la poésie sonore Julien Blaine et Alexandre Bonnet-Terrile (il a dix-huit ans), mais aussi Dominique Quélen, Bruno Fern ou Jean Renaud.

Éditorial : Laurent Fourcaut

L’invité : Olivier Barbarant, « Prélude à l’état des lieux », suivi de « L’état des lieux »

L’entretient : Djamel Meskache avec Place de la Sorbonne

Poésie contemporaine de langue française

Julien Blaine

Alexandre Bonnet-Terrile

Katia Bouchoueva

Murièle Camac

Alain Chevrier

Francis Combes

Jean-François Durand

Bruno Fern

Laure Gauthier

Pierre Landete

Dominique Quélen

Jean Renaud

Maud Thiria

André Ughetto

Anne Emmanuelle Volterra

Notices

Langues du monde

Dossier « Poésie germanophone »

Six poètes germanophones européens : Oswald Egger, Maja Haderlap, Dagmara Kraus, Daniel Falb, Orsalya Kalász, José F. A. Oliver. Présentés par Bernard Banoun et Aurélie Maurin : « Allemand ombre étrangère »

Quatre jeunes poètes allemandes : Sirka Elspass, Christiane Heidrich, Lara Rüter, Lea Schneider

Notices

Contrepoints

Claudine Griffoul

Katia-Sofia Hakim « Enveloppes » (extraits)

Estampes de Hugues Absil sur un poème de Katia-Sofia Hakim

Vis-à-vis

Poèmes de Paul de Roux

Commentaires de Catherine Fromilhague

Notices

Échos

Christian Doumet, « Sur le nous du poème (Poésie et politique) »

De l’autre côté du miroir

Jacques Demarcq, David Antin

Patrick Née, Yves Bonnefoy

Pierre Maubé, Ludovic Janvier

Catherine Fromilhague, Paul de Roux

Pierre Maubé, Liliane Wouters

Comptes rendus, livres reçus