Le récit de voyage au prisme de la littérature

ISBN : 979-­10-­231-0509­‐4
Date de publication : 24/11/2015
Format : 16 x 24
Nombre de pages : 392
24,00 €
Disponible

L’entrée en littérature du récit de voyage, au tournant du XIXe siècle, manifeste un glissement de point de vue, un changement du projet d’écriture marqué par le passage d’une économie descriptive centrée sur l’objet à une économie narrative fondée sur le sujet, ou encore par la mutation d’un inventaire du monde en un usage du monde qui accorde au moi du voyageur‐relateur une autorité régulatrice jusque‐là inégalée. C'est cette métamorphose esthétique sous la baguette de l'écrivain que cet ouvrage se propose de décrire dans ses différentes pratiques où le retentissement intérieur suscité par la rencontre de l’objet exotique l'emporte sur la perception, où le récit cède aux incitations de la mémoire et s'ouvre aux pouvoirs de l'imaginaire, où le Voyage frôle la fiction, en même temps que se maintiennent d'autres formes viatiques plus traditionnelles mais encore parées des insignes du littéraire.

« De quoi parle ce livre ? Évidemment de la littérature des voyages. Mais les pages de Roland Le Huenen nous incitent aussi à revisiter la littérature au prisme du Voyage. Aux côtés des “grands genres”, le Voyage bouscule nos certitudes et participe de ce mouvement qui redessine les contours d’un champ littéraire en perpétuelle évolution. En forçant les portes de la Littérature, la relation de voyage remet en cause l’autonomie de l’œuvre d’art [...]. Dans cette mesure, le poste d’observation que ce livre choisit est à tout prendre stratégique puisqu’il nous permet aussi de penser le fait littéraire en l’abordant de manière oblique. Roland Le Huenen nous invite donc à une belle promenade intellectuelle au cours de laquelle nous relirons des textes majeurs et en découvrirons d’autres quelquefois méconnus. Les surprises que ménage cet essai à la fois lumineux et savoureux sont multiples et il vaut la peine de suivre notre guide : il nous conduira avec sûreté et profit dans un espace textuel dont il sait faire parler les beautés. » (Philippe Antoine)

Préface Liminaire

PREMIÈRE PARTIE : ARCHÉOLOGIE DU VOYAGE

Chapitre I. Qu’est‐ce qu’un récit de voyage ?

Chapitre II. Le discours du découvreur

Chapitre III. La parole du voyageur et la constitution du sujet dans le Journal d'un voyage fait aux Indes Orientales de Robert Challe

Chapitre IV. Des côtes de l’Amérique à celles de l’Afrique à la conquête des longitudes :

Le voyage de Jean‐Dominique Cassini de Thury de 1768

Chapitre V. Volney et l’Orient: la mesure des ruines, le voyageur et l’historien

 

DEUXIÈME PARTIE : L’ENTRÉE EN LITTÉRATURE

Chapitre VI. Le récit de voyage : l’entrée en littérature

Chapitre VII. Le récit de voyage à l’orée du Romantisme

Chapitre VIII. L’Itinéraire de Paris à Jérusalem de Chateaubriand, récit fondateur du

voyage romantique : voyage, autobiographie, altérité

Chapitre IX. Dire l’absence : « partout le silence, l’abandon et l’oubli »

 

TROISIÈME PARTIE : VOYAGEUSES

Chapitre X. George Sand et l’écriture du voyage : à propos des Lettres d’un voyageur Chapitre XI. Un hiver à Majorque ou portrait du voyageur en artiste

Chapitre XII. Le voyage sandien dans la Revue des Deux Mondes : Lettres d’un voyageur et Un hiver à Majorque

Chapitre XIII. Pérégrinations d’une paria : voyage, bâtardise, écriture

Chapitre XIV. Léonie d’Aunet : Une voyageuse dans le grand Nord

QUATRIÈME PARTIE : PÉRIPLES ET PROMENADES

Chapitre XV. Dérives viatiques : le Voyage sur les chemins de l'imaginaire

Chapitre XVI. « Comment ferez‐vous pour parler de l'Espagne quand vous y serez allé ? » : le voyage de 1840 de Théophile Gautier

Chapitre XVII. « Ce désir de vagabondage cosmopolite » : Théophile Gautier à Constantinople

Chapitre XVIII. Flaubert en Bretagne (Par les champs et par les grèves) : Voyage et anti‐ voyage le discours viatique comme laboratoire du roman

Chapitre XIX. De la promenade à l’aventure : le Rhin crépusculaire

 

CINQUIÈME PARTIE : DIPLOMATES VOYAGEURS

Chapitre XX. Le glaive et la plume : l’Esquisse de l’État d’Alger (1830) de William Shaler

(Sketches of Algiers, Boston, 1826)

Chapitre XXI. Le voyage d’un diplomate : Arthur de Gobineau à Terre‐Neuve

 

SIXIÈME PARTIE : DANS LES MARGES DU VOYAGE

Chapitre XXII. Dans le sillage de Sterne et Nodier : le Voyage de Paris à Java de Balzac et l’écriture du supplément

Chapitre XXIII. La Daniella de George Sand : entre Voyage et fiction

Chapitre XXIV. Voyage et métaphore : Tristes Tropiques de Claude Lévi‐Strauss

Éléments de bibliographie

Index des noms

Professeur de littérature française à l’université de Toronto, Roland Le Huenen a consacré de nombreux travaux à l’œuvre de Balzac et à la littérature de voyage du XIXe siècle. Il a notamment publié une édition critique du Voyage à Terre‐Neuve d’Arthur de Gobineau et un...

Sur le même thème