Le roman maritime (n°19 coll.)

Emergence d'un genre en Occident

ISBN : 978-2-84050-652-2
Date de publication : 22/09/2011
Format : 16x24
Nombre de pages : 612
24,00 €
Disponible

« Il y a dans la vie du marin quelque chose d’aventureux qui nous plaît et qui nous attache. Ce passage continuel du calme à l’orage, ce changement rapide des terres et des cieux, tiennent éveillée l’imagination du navigateur. Il est lui-même, dans ses destinées, l’image de l’homme ici-bas : toujours se promettant de rester au port, et toujours déployant ses voiles ; cherchant des îles enchantées où il n’arrive presque jamais, et dans lesquelles il s’ennuie s’il y touche ; ne parlant que de repos, et n’aimant que les tempêtes ; périssant au milieu d’un naufrage, ou mourant vieux nocher sur la rive, inconnu des jeunes navigateurs dont il regrette de ne pouvoir suivre le vaisseau » (Chateaubriand).

Le roman maritime, qui retrace ces aventures, semble marginal dans l’histoire de la création littéraire. Pourtant, que de domaines il touche : pirates et corsaires, grands capitaines ou petits mousses, explorateurs et caboteurs, pêcheurs et trafiquants, tous se croisent dans des épopées, de grandes expéditions, des aventures interlopes… Le succès éditorial, si l’on considère sa montée en puissance et l’affirmation progressive d’un genre en tant que tel, depuis le xviiie siècle mais essentiellement aux XIXe et XXe siècles, prouve que le roman maritime rencontre au fil du temps un public fidèle, passionné et toujours demandeur, même s’il peut sembler au profane que les histoires de mer doivent toujours se ressembler un peu.

Le présent ouvrage, essentiellement consacré aux domaines occidentaux, français et anglais en particulier, propose d’analyser l’histoire et les ressorts de ce genre romanesque.


FORTUNE DE MER : Littérature de voyage. La forme romanesque. Un lieu de naissance ? Une époque propice ? Tons et thèmes, frontières des genres. Impératifs génériques ? Réception. La question de la valeur. Cap à suivre

I - LE TOUR D’HORIZON : LA CONSTITUTION D’UN GENRE DANS SON CONTEXTE

A/ Des modulations historiques du rapport à la mer : échos d’un monde « à part », répulsion et attrait

1. Craintes et accommodements de l’Antiquité gréco-romaine

2. Du Moyen Âge à l’âge classique : une mer effrayante « aux mordantes espinces »

3. La « grande époque des explorations » : foisonnement et sérieux des « livres de métier » ; les essais, les journaux de bord des grands navigateurs

4. La fin des grands voiliers / 5. La littérature d’outre-mer

B/ Les contextes historiques et politiques. Lecture géopolitique et socio-critique

1. La réalité de la marine : les rivalités internationales outre-mer

2. Le contexte géopolitique de la rédaction

3. Roman maritime, choix patriotique

C/ Marins et terriens : le point de vue des personnages, des lecteurs… et des auteurs

1. L’espace de la mer

2. Qu’est-ce que le marin ?

3. « C’est la mer qui prend l’homme… » : l’amour de la mer

4. Le bateau : l’ « île voyageuse »

5. Le point de vue du passager / 6. Que raconter ?

Deuxième partie PETIT PRÉCIS DE CONSTRUCTION NAVALE : LE JEU DES COMBINAISONS

A/ Typologie du roman maritime et genres voisins

1. Narration et description, prose poétique

2. Romans historiques

3. Romans éducatifs

4. Romans d’aventures

5. Romans baroques

6. L’autre face de la mer : pirates et corsaires, négriers, et aventuriers

7. Les travailleurs de la mer

8. Voyages d’exploration et romans de parages

9. Voyages extraordinaires

B/ Motifs maritimes

1. Les dangers de la navigation

2. Vie du bord

3. Les courses en mer, bonnes et mauvaises rencontres

4. Les pauses / 5. Ce que les romans présentent peu, ou pas du tout

C/ Les procédés combinatoires et les mutations génériques

1. Le mode combinatoire

2. Le succès des feuilletons

3. L’exploitation de séries

4. Intertextualité et réécriture

5. Des formes différentes pour un même thème : flottements génériques

6. L’horizon d’attente : le vraisemblable ou les jeux du réel et de la fiction

III -  « LE CHANT DE L’ÉQUIPAGE » : LES FORMES PERSONNELLES DU ROMAN MARITIME

A/ Les histoires de marins

1. Les héros

2. Les histoires de marins

3. La langue des marins

B/ Ruses et bonnes fortunes du roman maritime : le modèle du récit personnel : le journal de bord

1. Les journaux de bord

2. L’imitation du journal dans la fiction

3. Le journal privé du passager

4. Les mises en forme spécifiques

5. Le style « sans apprêt »

6. Des événements remarquables aux péripéties, du rapport de mer au roman

C/ Mythification du héros et validation du genre : Au-delà du miroir de la mer

1. La dramatisation : le huis clos

2. Voix universelle, voix unique : mer et métaphysique

3. roman de formation, roman initiatique

4. Les marins et le roman / 5. La validation du roman maritime

CONCLUSION

INDICATIONS BIBLIOGRAPHIQUES / I/ CORPUS DE TEXTES / II/ ÉTUDES / INDEX DES RÉFÉRENCES / INDEX THÉMATIQUE

Odile Gannier, normalienne, agrégée de Lettres, est professeur de Littérature générale et comparée à l’université Nice-Sophia Antipolis. Elle travaille sur les littératures insulaires et émergentes (Les Derniers Indiens des Caraïbes, Ibis rouge, 2003) la littérature de voyage (La...

Sur le même thème