Voguer vers la modernité

Le voyage à travers les genres au XVIIe siècle

ISBN : 978-2-84050-820-5
Date de publication : 22/03/2012
Format : 16x24
Nombre de pages : 880
Informations : ill. en noir et blanc
28,00 €

Lier la littérature, dans la diversité de ses genres, au voyage, conçu comme thème et comme structure narrative, permet d’analyser la topique de l’homo viator à la fois dans sa réalité, à travers des récits de voyage authentiques, et dans ses traitements littéraires, à travers la production romanesque, théâtrale et poétique du XVIIe siècle. Le corpus étudié couvre une période qui s’étend de la fin du XVIe siècle jusqu’aux premières années du XVIIIe siècle, depuis Montaigne et Léry jusqu’à la traduction des Mille et une nuits de Galland, en passant par de grandes œuvres comme Polexandre, Ibrahim, Le Bourgeois gentilhomme, Bajazet ou Les Aventures de Télémaque, et par des œuvres moins connues (relations de voyageurs, récits de flibustiers, tragi-comédies, ballets, romans baroques, voyages imaginaires, utopies, etc.). L’espace géographique considéré couvre les quatre points cardinaux (Indes orientales et occidentales, Laponie, Barbarie, Cafrerie) et privilégie l’outremer par rapport au voyage en Europe. La première partie s’attache à la lettre même des textes recensés, afin de mettre en valeur la vérité littéraire de cette inter-influence entre voyage et littérature en dégageant des arts poétiques viatiques mixtes. La seconde confronte l'écriture à l’imaginaire de l’ailleurs, le texte à la culture de son contexte à travers l’étude des images, de la cartographie allégorique et de notions telles que la curiosité, le merveilleux, le vraisemblable, les stéréotypes, pour arriver à préciser les fonctions du voyage. La dernière partie essaie de penser les sens idéologiques que le voyage prend au XVIIe siècle (réflexions sur l’Autre, soi, l’État, le droit, la religion, la nature humaine). L’interférence des écritures et des imaginaires s’avère être le lieu privilégié de la compréhension d’une certaine « modernité » du XVIIe siècle, créant et métamorphosant des genres en fonction d’expériences et d’idées nouvelles.

 

Remerciements

PRÉFACE par Pierre Ronzeaud

Introduction

PREMIÈRE PARTIE : DE L’ART D’ÉCRIRE LE VOYAGE

CHAPITRE I. Des Poétiques génériques

I. 1. Poétique du récit de voyage au long cours : des influences antiques au genre viatique

I. 2. Poétique du voyage dans le roman : de l’Odyssée aux romans français via les romans grecs

I. 3. Poétique du voyage au théâtre : théâtre à lieux multiples contre théâtre de l’unité

CHAPITRE II. Interférences : « Un genre metoyen »

II. 1. Du roman dans le récit de voyages authentiques

II. 2. Du genre viatique dans le roman

II. 3. Des ambiguïtés génériques : récit de voyage ou roman de voyage?

CHAPITRE III. La genèse d’une écriture théâtrale et poétique du voyage

III. 1. La théâtralisation du récit de voyage

III. 2. Théâtre du séjour vs théâtre du parcours

III. 3. Échappée vers un ailleurs poétique : poésie du voyage / voyage poétique

DEUXIÈME PARTIE : DE LA MANIÈRE D’IMAGINER LE VOYAGE

CHAPITRE IV. L’imaginaire du voyage et de l’ailleurs

IV. 1. Une littérature de la « curiosité » : exotisme, vraisemblable et géographie

IV. 2. Du merveilleux et des mythes : singularités, étrangetés et monstruosités

IV. 3. De la cartographie aux cartes allégoriques via les emblèmes : Images de voyage

CHAPITRE V. Imaginer la figure de l’homo viator et ses topoi au XVIIe siècle

V. 1. Ulysse au Grand Siècle : Figures du héros marin de Polexandre à Sindbad via Télémaque

V. 2. Voyage et piraterie, ou du corsaire littéraire, titan des mers

V. 3. Voyage et galanterie, ou Hermès et Aphrodite

CHAPITRE VI. Des fonctions du voyage au Grand Siècle

VI. 1. Voyage exotique et littérature de plaisir : imaginer pour divertir

VI. 2. Voyage et littérature didactique : imaginer pour instruire

VI. 3. Voyage alchimique, philosophique et utopique : imaginer pour réfléchir

TROISIÈME PARTIE : DES MOYENS D’INTERPRÉTER LE VOYAGE

CHAPITRE VII. Réflexions sur l’Autre

VII. 1. L’Autre : du profil anthropologique au type littéraire

VII. 2. De la relativité des coutumes : apprendre à voir et à se voir

VII. 3. La boucle du retour : le voyageur étranger chez lui

CHAPITRE VIII. Réflexions sur soi et l’Etat

VIII. 1. Voyage et politique

VIII. 2. Voyage utopique en terre juridique

VIII. 3. Voyage vers les philosophies du droit naturel

CHAPITRE IX. Réflexions sur la religion et la nature humaine

IX. 1. Le voyage évangélisateur : de la nature humaine à une nature chrétienne

IX. 2. Le voyage des Réformés ou les pérégrinations des nouveaux Noé

IX. 3. L’imaginaire libertin du voyage : le voyage comme machine à déniaiser

CONCLUSION GÉNÉRALE

BIBLIOGRAPHIE

INDEX

TABLE DES ILLUSTRATIONS

TABLE DES MATIÈRES

 

 

Lire un extrait

Maître de conférences en littérature française des siècles classiques à l’Université de Provence, normalienne agrégée, membre du Centre de recherche sur la littérature des voyages (CRLV), du Centre interdisciplinaire d’étude des littératures Aix-Marseille (CIELAM) et du Centre international de...

Sur le même thème