Pitres et pantins

Transformations du masque comique de l'Antiquité au théâtre d'ombre

ISBN : 978-2-84050-500-6
Date de publication : 04/05/2007
Format : 16 x 24
Nombre de pages : 448
Informations : ill. 24 p. couleur HT, ill. en noir in-text, bibliographie
40,00 €
Disponible

Gérard de Nerval rattachait directement le théâtre d'ombres aux atellanes latines : « Aussi bien Caragueuz lui-même n'est-il autre que le Polichinelle des Osques, dont on voit encore de si beaux exemplaires au musée de Naples ». Un demi-siècle plus tard, le grand helléniste Salomon Reinach faisait la relation entre les mimes du monde ottoman, leurs homologues italiens et ceux de l'Antiquité, via Byzance : « Il semble bien établi que le Karagà¶z turc a hérité du mime byzantin, comme aussi, par d'autres voies, la Commedia dell'arte et le théâtre des marionnettes ». Sans doute la filiation n'est-elle pas aussi directe. La continuité est frappante cependant : à  la différence de la tragédie antique, qui dut attendre la Renaissance pour être réinventée à  l'opéra puis au théâtre, la comédie et ses masques, relayés par les marionnettes, connurent une fortune moins illustre mais ininterrompue. C'est cette permanence que le volume souhaite illustrer, en privilégiant la portée familière du théâtre, qui dessine une nouvelle carte de l'Europe des spectacles. Sur cette carte, dans ce domaine comme dans tant d'autres, l'Empire ottoman se révèle une puissance de premier plan, bien intégrée au jeu européen. Les voyageurs ne manquent pas de s'intéresser à  ses silhouettes familières, où ils scrutent l'héritage des Anciens. Notre époque a considéré ces spectacles avec la condescendance réservée au pittoresque. Au XIXe siècle, les spécialistes de l'Antiquité et de l'Orient étaient mieux avertis de leur importance. Cet ouvrage, qui réunit des historiens de la littérature, du théâtre, de l'art et de l'archéologie, remet au centre de la scène une tradition injustement marginalisée.

Introduction, Le théâtre des masques Sophie BASCH & Pierre CHUVIN LE MASQUE, DE L'ANTIQUITE A L'EUROPE MODERNE L'archéologie des saltimbanques en Grèce ancienne Alexandre FARNOUX Identifier les masques de comédie antiques : l'apport des décors architecturaux d'Aphrodisias de Carie Nathalie de CHAISEMARTIN Impromptus et mimes écrits dans l'Antiquité tardive Walter PUCHNER Le souffle du mime. Le jongleur médiéval entre altercatio et satire Claudio GALDERISI Masques et mascarades, du règne de François Ier à  celui d'Henri III Edith KARAGIANNIS-MAZEAUD Marionnettes du Grand Siècle : l'Opéra des Bamboches sous Louis XIV François MOUREAU Le masque d'Arlequin : un secret équilibre entre le corps éloquent et les ombres Delia GAMBELLI Le Neveu de Rameau de Diderot et l'héritage du bouffon Jacques BERCHTOLD LA REDECOUVERTE DU GROTESQUE AU XIXe SIECLE L'Histoire du grotesque et du comique de Karl Friedrich Flà¶gel (1729-1788) Michel ESPAGNE Charles Magnin (1793-1862), ou l'invention des marges du théâtre Sylvie HUMBERT-MOUGIN Lucien Augé de Lassus (1841-1914) : passeur culturel ou simple vulgarisateur ? Jean-Claude YON Retours romanesques du mime antique autour de 1900 Guy DUCREY Le petit théâtre de Verlaine Olivier BIVORT OMBRES EUROPEENNES, REFLETS OTTOMANS Le Théâtre d'ombres des Romantiques : Nerval, Gautier et Champfleury spectateurs de Karagà¶z Sophie BASCH Le Chat Noir sous l'œil noir de l'homme de Constantinople Hélène VÉDRINE Karagà¶z entre Aristophane et Platon Pierre CHUVIN Le Rire de Bergson en turc, de l'adaptation à  la traduction François GEORGEON Karagà¶z et l'univers féminin, la subversion de la domination masculine par la langue Altan G–KALP Écrivains et artistes grecs devant le Karaghiozis : le cas de Tsarouchis Lucile ARNOUX-FARNOUX Karagheuz et Guignol Paul FOURNEL Karagà¶z, Picasso et la Commedia dell'arte Alberto SAVINIO En guise de conclusion : Les Comédies de la Mort Paul de SAINT-VICTOR (Sophie BASCH & Pierre CHUVIN) Bibliographie générale

Sur le même thème