Rerum gestarum scriptor. Histoire et historiographie au Moyen Âge

Mélanges Michel Sot

ISBN : 978-2-84050-846-5
Date de publication : 05/11/2012
Format : 16 x 24 cm
Nombre de pages : 780
27,00 €
Disponible

Hommage à Michel Sot, historien du haut Moyen Âge, ce volume rassemble les contributions de plusieurs de ses collègues et élèves. Chacun lui offre une étude sur le thème qu’il a privilégié au cours de ses travaux : l’écriture de l’histoire. Sont ainsi envisagés les méthodes et les desseins des historiens du Moyen Âge et de l’époque moderne en vue de créer une communauté de mémoire, d’édifier au présent, de fonder une institution sur un passé prestigieux : le métier d’autrefois fut expérience à la fois politique, religieuse et morale, sociale et institutionnelle. En regard de ces pratiques, d’autres contributions donnent un aperçu des armes de l’historien de la culture au XXIe siècle, historien qui, comme Michel Sot, coopère largement avec philologues et latinistes.

 

Préfaces R. McKitterick : « Un historien et son haut Moyen Âge : Michel Sot » et P. Riché :« Un historien à l’oeuvre, Michel Sot »


Écriture de l’histoire et communauté de mémoire : une expérience politique


Stéphane Lebecq, « La guerre de Clotaire II et de Dagobert contre les Saxons. Réflexions
historiographiques et lexicographiques sur le chapitre 41 du Liber Historiae Francorum »
Yann Coz, « Saint Boniface, la grammaire et l'histoire »
J. Alazard, « Nithard et L’histoire des fils de Louis le Pieux
Marie Isaia, « Le scribe Esdras à l’époque carolingienne comme modèle de l’historien »
Hervé Inglebert, « Les conceptions historiographiques de la totalité du passé à l’époque
carolingienne (750-910) »
Charles Mériaux, « Hagiographie et histoire à Saint-Amand : la collection de Milon († 872) »
Lydwine Scordia, « Le talisman de Charlemagne : l’empire d’un objet précieux (1) »
Michel Zimmermann, « La souveraineté des comtes de Barcelone : Une royauté par défaut
(Xe-XIe siècle) »
Wojciech Falkowski, « Adventus regis. Le retour à pied d’un roi vainqueur »
P. Henriet, « Nondum enim complete sunt iniquitates Yspanorum, ou l’hagiographie au
service de l’Histoire générale. L’épisode de la venue de Mahomet en Espagne (Vita sancti
Isidori, BHL 4486, ca. 1200) et sa postérité »
A. Rauwel, « “Grosses pierres” et “vieux manuscrits” : le roi Arthur à l’abbaye de La Crête »
D. Barthélemy, « Des légendes chevaleresques dans une Histoire ecclésiastique.
E. Crouzet-Pavan, « Arts de la mémoire : les récits de la Première Croisade »
Mireille Chazan, « La place des juifs dans l’histoire du Salut »
André Vauchez, « Le prophétisme et le principe de la correspondance typologique »
Jean-Philippe Genet, « John Rous et l’histoire ancienne de l’Angleterre »


Écrire l’histoire des héros et des saints : une expérience religieuse et morale


Deborah M. Deliyannis, « The Holy Man and the Conqueror : the Legend of Attila and Pope
Leo I » dans la littérature martyriale. L’exemple de la Passio Perpetuae »
Bruno Dumézil « La référence historique dans l’écriture épistolaire »
Bruno Judic, « Grégoire le Grand et Theoctista, relations personnelles et discours officiels
entre Rome et Constantinople »
M. Coumert, « L’écriture de l’histoire sous les Carolingiens : un exemple tiré des Annales
royales »
Noémi Colin, « Représenter l’histoire : une lecture des images de dédicace
carolingiennes »
Céline Ménager, « Écrire l’histoire de Constantin à l’époque carolingienne : valeur
historique de la Vita d’Hélène d’Almanne de Hautvillers »
Giorgia Vocini, « Triginta autem Brixienses sunt episcopi quos meminimus. Mémoire
épiscopale et hagiographique à l’époque carolingienne : le dossier de saint Filastre, évêque
de Brescia »
F. Bougard, « Le couronnement impérial de Bérenger Ier (915) d’après les Gesta Berengarii
imperatoris »
Patrick Demouy, « Le dernier voyage de Merolilan »
Noëlle Deflou-Leca, « Petite enquête sur un genre historiographique hybride : les Gesta
abbatum »
Klaus Krönert, « Des interventions du saint au travail des hagiographes : les miracles de
Syméon de Trèves »
- Anne Wagner, « L’ermite Adhegrin: conversion laïque, retrait du monde »
Y. Sassier, « Deutéronome, royauté et rois bibliques dans le Policraticus de Jean de
Salisbury : première et succincte approche »
D. Boutet, « La succession de Pépin et la jeunesse de Charlemagne revues par Jean
d’Outremeuse »
FX Romanacce, « Construction et fonction du récit dans la littérature martyriale. L’exemple
de la Passio Perpetuae »
Bruno Dumézil « La référence historique dans l’écriture épistolaire »
Bruno Judic, « Grégoire le Grand et Theoctista, relations personnelles et discours officiels
entre Rome et Constantinople »
M. Coumert, « L’écriture de l’histoire sous les Carolingiens : un exemple tiré des Annales
royales »
Noémi Colin, « Représenter l’histoire : une lecture des images de dédicace
carolingiennes »
Céline Ménager, « Écrire l’histoire de Constantin à l’époque carolingienne : valeur
historique de la Vita d’Hélène d’Almanne de Hautvillers »
Giorgia Vocini, « Triginta autem Brixienses sunt episcopi quos meminimus. Mémoire
épiscopale et hagiographique à l’époque carolingienne : le dossier de saint Filastre, évêque
de Brescia »
F. Bougard, « Le couronnement impérial de Bérenger Ier (915) d’après les Gesta Berengarii
imperatoris »
Patrick Demouy, « Le dernier voyage de Merolilan »
Noëlle Deflou-Leca, « Petite enquête sur un genre historiographique hybride : les Gesta
abbatum »
Klaus Krönert, « Des interventions du saint au travail des hagiographes : les miracles de
Syméon de Trèves »
- Anne Wagner, « L’ermite Adhegrin: conversion laïque, retrait du monde »
Y. Sassier, « Deutéronome, royauté et rois bibliques dans le Policraticus de Jean de
Salisbury : première et succincte approche »
D. Boutet, « La succession de Pépin et la jeunesse de Charlemagne revues par Jean
d’Outremeuse »
Henri Bresc, « Hercule espagnol fondateur de cités »


Écrire l’histoire des institutions : une expérience sociale


Osamu Kano, « L'acte mérovingien perdu en faveur de la fille meurtrière du duc Amalo »
Shoichi Sato, « La "colonica" rémoise dans deux documents du haut Moyen Âge »
Philippe Depreux, « Adémar de Chabannes et l’histoire carolingienne de Saint-Martial »
Régine Le Jan, « Écriture de l'histoire et compétition : l'échec du projet de mariage entre
Charles le Jeune et la fille d'Offa de Mercie » (car elle part d’une chronique monastique
discordante)
Thomas Granier, « La véritable histoire de Modène aux temps barbares »
Michèle Gaillard, « Contributions aux Gestes des abbés de Saint-Denis Hilduin (…814-
855/59) et Suger (1122-1151) : à propos des droits de Saint-Denis sur le monastère
d’Argenteuil »
Jacques Verger, « Passé, présent, futur au miroir de la réforme. À propos de quelques
textes universitaires »
Claude Gauvard, « Procès autour des reliques de saint Denis »
Albert Rigaudière, « Un conflit réglé entre un prieur et son vassal laïc en
Auvergne »
Josiane Barbier et Laurent Morelle, « Aux pauvres ou aux hôtes ? Note sur l’affectation
de l’abbaye Saint-Timothée à Saint-Remi de Reims en 972 »
Jacques Verger, « Passé, présent, futur au miroir de la réforme. À propos de quelques
textes universitaires »
Claude Gauvard, « Procès autour des reliques de saint Denis »
Albert Rigaudière, « Un conflit réglé entre un prieur et son vassal laïc en Auvergne »
Écrire l’histoire : méthodes et outils de l’historien du XXIe siècle
Jean-Pierre Poly, « Les aïeux d’Aurélius. Histoire d’une généalogie » = en cours de
réécriture
Bernard Merdrignac, « Aux ‘extrémités de la Gaule’, la Cornouaille »
Michel Jean-Louis Perrin, « Autour de Théodulf et d’Alcuin (de la poésie) »
S. Shimahara, « Histoire d’un texte d’histoire : le commentaire anonyme sur les
Maccabées transmis par les manuscrits Orléans BM 191 et Barcelona Catedral 64 »
François Dolbeau, « Ex dono Hincmari. Livres donnés par Hincmar (845-882) à Saint-
Remi de Reims »
Igor Reznikoff, « De la musique »
Ch Vulliez, « Les Miracula sancti Maximini de Létald de Micy : prolégomènes à une
nouvelle édition »
G. Lobrichon, « L’historien face à l’édition critique : un manuscrit de Berne (Bern,
Burgerbibliothek 51) »
C. Giraud, « Écrire l’histoire d’une âme au XIIe siècle. L’Otium ad Helwidem sororem
d’Hugues de Soissons »
G. Dahan, « La muraille qui sépare les deux peuples (Éphésiens 2, 14) dans les
commentaires médiévaux »
Daniel G. König, « L’Europe des Francs et l’émergence de la France, Le terme « franc »
et son évolution sémantique dans la littérature arabo-musulmane médiévale »
Stéphane Gioanni, « Propos sur la « gloire » : lectures politiques du De gloria de Cicéron
de l’Antiquité à la Renaissance »
Jean-Patrice Boudet et Julien Véronèse, « Si volueris per demones habere scientiam :
l’Experimentum nigromantie attribué à Michel Scot »
Jean-Loup Lemaître, « La place des chroniques dans la Nova bibliotheca du P. Philippe
Labbe, sj (1657) »
Bruno Galland, « Au service des archives, de l’Ancien Régime à la Révolution : Joseph Nicolas
Pavillet »

Professeur d’histoire du haut Moyen Âge occidental, Michel Sot a débuté sa carrière à l’université Paris X-Nanterre en 1970 puis a rejoint l’université Paris-Sorbonne en 2003. Ses travaux portent sur l’écriture de l’histoire durant le haut Moyen Âge. Il a notamment publié ââ‚ନUn...

Agrégée d’histoire, Magali Coumert a consacré sa thèse aux récits d’origine des peuples écrits au haut Moyen Âge. Depuis 2006, elle est maître de conférences en histoire médiévale à l’université de Bretagne occidentale. Ses recherches portent sur la transition entre l’Antiquité Tardive et le...

Sur le même thème

...
En savoir plus
Indisponible