Le nomarque sous l'Ancien Empire

ISBN : 978-2-84050-736-9
Date de publication : 17/03/2011
Format : 16x24
Nombre de pages : 278
Feuilletez ce livre
26,00 €

L’administration provinciale évolue considérablement au cours de l’Ancien Empire. Le nomarque qui en représente l’échelon supérieur n’échappe pas aux changements successifs. Ce haut fonctionnaire est, au début de l’Ancien Empire, un représentant de l’administration centrale se rendant régulièrement dans les nomes dont il a la charge. Par la suite, il devient un véritable administrateur résident ayant de multiples responsabilités en général dans un seul nome.

Étudier la fonction de nomarque sous l’Ancien Empire permet d’éclairer certains rouages de l’administration provinciale qui en est encore à ses débuts. La nature perfectible du système provincial en cours d’élaboration est largement visible à travers les titulatures des nomarques qui peuvent varier considérablement selon les dynasties et les régions géographiques de l’Égypte.

 

L’administration provinciale évolue considérablement au cours de l’Ancien Empire. Le nomarque qui en représente l’échelon supérieur n’échappe pas aux changements successifs. Ce haut fonctionnaire est, au début de l’Ancien Empire, un représentant de l’administration centrale se rendant régulièrement dans les nomes dont il a la charge. Par la suite, il devient un véritable administrateur résident ayant de multiples responsabilités en général dans un seul nome.

Étudier la fonction de nomarque sous l’Ancien Empire permet d’éclairer certains rouages de l’administration provinciale qui en est encore à ses débuts. La nature perfectible du système provincial en cours d’élaboration est largement visible à travers les titulatures des nomarques qui peuvent varier considérablement selon les dynasties et les régions géographiques de l’Égypte.

Émilie Martinet fait des recherches en égyptologie à l’université Paris-Sorbonne au sein de l’UMR « Orient et Méditerranée » du CNRS, composante « Mondes pharaoniques ». Elle est spécialiste de l’organisation de l’administration provinciale sous l’Ancien Empire.