L’or et le calame. Liber discipulorum - Hommage à Pierre Laurens

Hommage à Pierre Laurens

ISBN : 978-2-84050-947-9
Date de publication : 14/04/2015
Format : 16 x 24
Nombre de pages : 410
36,00 €
Disponible

Par ses nombreux travaux, Pierre Laurens a éclairé de vastes champs d’étude qu’il a explorés de sa plume élégante. La poésie demeure son terrain de prédilection : l’épigramme grecque, latine et néo-latine, dont il pointe la singularité, les vers latins de Pétrarque auxquels il rend de vibrants hommages par son calame talentueux et mille autres auteurs encore qu’il pare d’un or nouveau, grâce à ses études d’une acuité exceptionnelle. Philologue, philosophe, fin lecteur de Marsile Ficin, des emblèmes d’Alciat et de bien d’autres Humanistes, il a inspiré et dirigé de nombreux travaux universitaires, confirmant avec vigueur la centralité et la fécondité de la littérature et de la pensée antique à travers les siècles.

Les études réunies dans cet ouvrage constituent un florilège empli de fidélité, de reconnaissance et d’amitié que lui témoignent d’anciens élèves, des collègues et des amis. La diversité de ces travaux, concernant des pans variés de la tradition latine et néo-latine, illustre, une fois de plus, la richesse et l’ampleur du rayonnement du maître généreux et stimulant que demeure Pierre Laurens.

Envoi (Hélène Casanova-Robin)

Présentation (Jean-Yves Boriaud)

Titres et travaux de Pierre Laurens

 

I. Célébration antique et moderne de la poésie latine

Anne Videau, « Que sont les amants de Tibur devenus ? »

Hélène Vial, « L’art de la variation dans le Contre Ibis d’Ovide ou le “vertige de la liste” »

Laurence Beck-Chauvard, « La Pénélope de Brassens : une héroïne élégiaque ? »

Don Giacomo Cardinali, « La sopravvivenza degli autori e dei testi teatrali classici nei cursus studiorum dei collegi francesi del Rinascimento »

 

II. Célébration par les humanistes de personnages illustres

Jean-Frédéric Chevalier, « Débora la prophétesse (Jg iv-v) : une voix tragique dans Sisaras de Denis Pétau (1620) »

Laure Hermand-Schebat, « L’hommage aux écrivains illustres. Les Lettres aux Anciens de Pétrarque et Sogni di sogni d’Antonio Tabucchi »

Jean-Yves Boriaud, « Les femmes “illustres” de Boccace : les conditions littéraires de l’héroïsme »

Hélène Casanova-Robin, « L’“otium” du prince. Frédéric II, roi de Naples, aux bains de Baïes, par Giovanni Pontano »

Émilie Séris, « Les épigrammes latines d’Ange Politien à Laurent de Médicis »

Laurence Boulègue, « “Illustrissima Ioanna Aragonia” : muse philosophique et poétique »

Fabien Barrière, « Le masque d’Astrée : louange, mythe et poésie dans un poème d’Alessandro Paolini »

 

III. Célébration par l’inscription et par l’image

Francesca Maltomini, « Fra archeologia e filologia. Testimonianze sui Sette Sapienti da riconsiderare »

Nathalie Catellani-Dufrêne, « Variation autour d’une épigramme grecque »

Anne Raffarin, « Hommes et femmes illustres dans les premiers livres de portraits de la Renaissance »

Virginie Leroux, « Fortune d’un emblème d’Alciat : quelques variations humanistes sur Hercule et les pygmées »

Ginette Vagenheim, « Entre archéologie et littérature : les portraits des hommes illustres de Pirro Ligorio et la transmission de Pausanias à la fin de la Renaissance »

Sophie Conte, « Démosthène dans la bibliothèque : portrait d’un homme illustre dans les Vacationes autumnales de Louis de Cressolles »

 

Index

 

Pierre Laurens, de l’Institut, professeur émérite de l’université Paris-Sorbonne, a occupé la chaire de littérature latine du Moyen Âge et de la Renaissance. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont les Musæ reduces (Brill, 1975), L’Abeille dans l’ambre (Les Belles Lettres,...

Sur le même thème