Géopolitique de Kaliningrad

une île russe au sein de l'Union européenne élargie

ISBN : 978-2-84050-486-3
Date de publication : 05/03/2007
Format : 16 x 24
Nombre de pages : 488
Informations : 40 p. de cartes en couleur + 8 p. de photos en couleur
35,00 €
Disponible

Le 1er mai 2004, l’Union européenne s’est élargie à dix nouveaux membres. Cet événement majeur pour l’histoire du continent européen a de fait enclavé en son sein la région russe de Kaliningrad, qui jusqu’en 1945 était la partie Nord de la Prusse-Orientale allemande. Mais Kaliningrad est-elle le trou noir de la nouvelle Europe, comme tendent à la présenter certains clichés, ou saura-t-elle profiter de cette nouvelle situation ? L’analyse des représentations géopolitiques des Russes et des Européens concernant Kaliningrad permet d’appréhender le rapport de ce territoire avec le reste du continent européen, y compris l’Union européenne, en faisant apparaître les enjeux géopolitiques internes et externes qui lui sont liés.


Introduction PREMIÈRE PARTIE L’Oblast de Kaliningrad : entre représentations et tensions géopolitiques CHAPITRE I La représentation de l’enclavement I. Kaliningrad, une enclave russe II. Kaliningrad, une histoire allemande A. – La remise en question de la souveraineté allemande B. – De la prise de Königsberg à l’administration soviétique C. – Königsberg et la Prusse dans les représentations soviétiques D. – Kaliningrad, berceau de la Russie ? III. L’enclavement, une constante ? A. – 1466-1772 : une enclave de culture germanique en terre polonaise B. – 1919-1939 : la Prusse-Orientale, une « enclave » allemande entre Lituanie et Pologne CHAPITRE II La représentation de l’espace Schengen : une enclave russe face à l’ « Europe-forteresse » I. L’espace de libre circulation européen II. Les défis de l’élargissement III. La nouvelle frontière orientale de l’Union européenne IV. Kaliningrad face à l’Europe forteresse A. – Une représentation sécuritaire B. – Les représentations russes C. – Des représentations à l’origine d’une tension géopolitique CHAPITRE III Kaliningrad, une position stratégique ? la représentation d’avant-poste I. Un avant-poste militaire et stratégique A. – Un bastion militaire B. – Une menace régionale ? C. – Kaliningrad, instrument de politique étrangère II. Un avant poste économique : « Hong Kong sur la Baltique » ? A. – La zone franche de Kaliningrad III. Un avant-poste allemand en terre slave DEUXIÈME PARTIE L’Oblast de Kaliningrad et la région baltique : approche régionale et transnationale CHAPITRE I Les transformations de la région baltique depuis la fin de la Guerre froide I. La transition stratégique de la région baltique (1991-2004) A. – De l’Armée rouge à l’armée russe B. – La nouvelle doctrine militaire de la Russie II. La formation d’une région « euro-atlantique » A. – L’épineuse intégration des États baltes à l’OTAN B. – Les nouvelles relations avec l’OTAN III. D’une menace à l’autre autour de la Baltique A. – Les risques liés à la transition militaire B. – Menaces sur l’environnement C. – L’asymétrie économique, cause de multiples risques D. – L’inconnue « biélorusse » ? CHAPITRE II La Baltique, nouveau champ de coopération de l’union européenne I. La Baltique, une mer « européenne » A. – Les élargissements au Nord et à l’Est de l’Union européenne B. – Intérêts et politiques baltiques de l’Union européenne C. – Instruments de coopération de l’Union européenne dans la région baltique II. L’Union européenne, un partenaire essentiel de la Russie ? A. – Intérêts réciproques commerciaux et énergétiques B. – Saint-Pétersbourg, au cœur des développements baltiques C. – Le maintien d’intérêts russes chez les voisins baltes III. Le développement des relations entre l’Union européenne et la Russie A. – Le cadre de la politique européenne vis à vis de la Russie B. – La dimension Nordique de l’Union européenne CHAPITRE III Kaliningrad dans la coopération régionale I. Kaliningrad, « objet » de la coopération européenne ? A. – Un engagement récent B. – Le programme TACIS, principal outil de coopération européenne II. Les relations de Kaliningrad et de ses deux voisins « européens » A. – Le partenaire lituanien B. – Le partenaire polonais III. L’Allemagne et Kaliningrad : une liaison « particulière » A. – Un État détenteur de la souveraineté sur la région jusqu’en 1945 B. – L’arrivée à Kaliningrad des « Allemands de Russie » C. – Des revendications territoriales « extrémistes » D. – Une politique prudente et en retrait E. – La coopération interrégionale F. – L’Allemagne, principal partenaire économique G. – Des initiatives individuelles de coopération IV. Kaliningrad dans la coopération baltique A. – Le Danemark B. – La Suède C. – La mise en place de structures multilatérales baltiques de coopération TROISIÈME PARTIE Enjeux et perspectives CHAPITRE I Le risque Kaliningrad I. Le contexte politique post-soviétique A. – Les régions russes : entre autonomie et séparatisme ? B. – Les Kouriles, l’autre « butin » de guerre C. – L’émergence de forces centripètes à Kaliningrad II. Des forces centrifuges à Kaliningrad A. – Retour à Königsberg ? B. – Une population à la recherche de racines C. – Des velléités autonomistes III. Le contexte depuis l’élargissement européen de 2004 CHAPITRE II Les réponses du « centre » à cette région particulière I. Affirmer la souveraineté russe A. – Du fédéralisme à la carte au renforcement de la verticale du pouvoir B. – Les relations entre Kaliningrad et le Centre : Liens et hiérarchie C. – L’affirmation symbolique de la souveraineté russe II. Gérer l’enclavement A. – Les voies de communications B. – La Stratégie de développement économique et social de la région de Kaliningrad jusqu’à 2010 CHAPITRE III Changer d’image I. Les atouts de Kaliningrad A. – L’atout géographique B. – Le tourisme C. – Les ressources naturelles D. – Des secteurs dynamiques E. – L’agriculture II. Les indicateurs économiques A. – Les indicateurs régionaux B. – Kaliningrad parmi les 89 sujets de la Fédération C. – L’évaluation du niveau de vie III. Les festivités du 750e anniversaire de Kaliningrad A. – Entre polémique et symbolique B. – Le précédent de Saint-Pétersbourg Conclusion Quo vadis Kaliningrad ? Annexes Bibliographie Index Table des matières

Docteur en gÆ’©opolitique, diplÆ’´mÆ’© de relations internationales et titulaire dââ‚à¬Ã¢â€žâune maÆ’®trise dââ‚à¬Ã¢â€žâallemand, Frank TÆ’©tart est chargÆ’© depuis 1994 de recherches et dââ‚à¬Ã¢â€žâanalyse au Laboratoire dââ‚à¬Ã¢â€žâƒâ€°tudes Politiques et dââ‚à¬Ã¢â€...

Sur le même thème

...
En savoir plus
Disponible