Spinoza et Leibniz

Rencontres, controverses, réceptions

ISBN : 978‐2‐84050‐943-1
Date de publication : 21/07/2014
Format : 16 x 24 cm
Nombre de pages : 366
27,00 €
Disponible

Cet ouvrage est consacré à l’un des problèmes les plus féconds de l’histoire de la philosophie : la manière dont la pensée de Spinoza se réfracte dans celle de Leibniz. La question, qui est depuis trois cents ans un objet de discussion, continue toujours de nourrir de vifs débats et à stimuler l’imagination des romanciers. La rencontre leibnizienne avec Spinoza est à la fois caractéristique et originale dans les archives de l’histoire intellectuelle.  Caractéristique, parce qu’elle est emblématique de la façon dont un système de pensée peut en refuser un autre tout en consacrant beaucoup de soin à l’étudier, à tel point que les lecteurs se demanderont parfois s’il n’a pas malgré lui emprunté à cette doctrine qu’il a tellement fréquentée pour la réfuter.  Original, parce que dans le cas de Leibniz et Spinoza, l’opposition comme le rapprochement supposent un troisième terme, le cartésianisme, dont chacun peut se réclamer en partie mais en partie seulement – la confrontation s’effectuant alors dans un jeu triangulaire qui se compliquera encore dans les références croisées des disciples et des adversaires. À cela se rajoute une longue histoire de la réception où l’étude de Leibniz et de Spinoza a souvent servi de champ de bataille pour des débats contemporains. Les quinze nouvelles contributions ici rassemblées enrichissent ce long débat par la prise en compte des avancées les plus récentes en matière d’édition et de commentaire.

Introduction

Première partie : Dieu
Chapitre  I. 
Leibniz  et  Spinoza  sur  Dieu  comme 
nature ou essence des choses
(Mark Kulstad)
Chapitre II.
La querelle de l’attribut. Démontage et 
reconstruction  ontologique  dans  les  annotations de  Leibniz  aux Opera  posthuma
de  Spinoza (Stefano Di Bella)
Chapitre  III.
Existence,  Essence  et  Expression: 
Leibniz  sur  « toutes  les  absurdités  du  Dieu  de Spinoza » (Brandon Look)

Deuxième partie: Le monde et l’existant
Chapitre  IV.
Spinoza,  Tschirnhaus  et  Leibniz : Qu’est‐ce qu’un monde ? 
(Yitzhak Melamed)
Chapitre V. 
Vis existendi, entre force et puissance. 
Leibniz  lisant  Spinoza, Ethica I,11
(Frédéric Manzini)
Chapitre VI.
Infinité de l’être et infinité du nombre chez Leibniz et Spinoza
(Ohad Nachtomy)
Chapitre VII. 
Modes ou Monades? Leibniz critique Spinoza 
(Wolfgang Bartuschat)

Troisième partie: Philosophie modale
Chapitre  VIII.
La  nécessité  de  l’optimum dans la Confessio  philosophi:  un  nécessitarisme 
leibnizien ?
(Paul Rateau)
Chapitre IX.
La voix des possibles : variations sur la nécessité
(Martine de Gaudemar)


Quatrième partie : Le monde physique
Chapitre  X.
Le  rapport  corporel  individuel : la  réécriture  leibnizienne  du  lemme  VII  (Éthique II, 13)
(Raphaële Andrault)
Chapitre  XI.
Leibniz, Spinoza et la controverse sur le terminus 
extensionis (Mogens Lærke)
Chapitre  XII.
Le  bal  des  pendules : Spinoza  et Leibniz face à la mécanique théorique de Huygens
(Fabien Chareix)

Cinquième partie : Histoire de la réception
Chapitre  XIII.
Transparence ou opacité de la mémoire : la rencontre de Leibniz avec le Spinoza de Wachter
(Vittorio Morfino)
Chapitre XIV.
La controverse entre Wolff et Lange : 
quelques  précisions  sur  une  « pseudo‐
philosophie » spinoziste 
(Anne‐Lise Rey)
Chapitre XV.
« In naturalismo ». Leibniz, Spinoza et 
les spiritualistes français
(Pierre‐François Moreau)


Bibliographie
Index nominum

 

Lire un extrait

Pierre-François Moreau est professeur de philosophie à l’École normale supérieure de Lyon, et membre de l’Institut d’histoire de la pensée classique (UMR 5037). Ses travaux portent sur l’Âge classique et tout particulièrement sur Spinoza, mais aussi sur les matérialismes antique et moderne, sur...

Sur le même thème