Essai sur l’islamisation

Changements des pratiques religieuses dans les sociétés musulmanes

ISBN : 979-10-231-0582-7
Date de publication : 17/05/2018
Format : 16 x 24 cm
Nombre de pages : 288 p.
18,90 €
Disponible

Comprendre la récente conversion des sociétés musulmanes à un islam orthodoxe, ainsi que les conséquences de ce phénomène planétaire : tel est l’objet de cet essai qui, loin de spéculer sur cette lame de fond, veut en mesurer l’amplitude. Mohamed Cherkaoui sollicite ici les données empiriques d’une soixantaine de sociétés musulmanes et non musulmanes, et conduit deux nouvelles enquêtes ethnographiques, afin d’identifier les métamorphoses des pratiques religieuses des sectateurs de l’islam et leurs causes insoupçonnées.

Une dizaine de théories, testées empiriquement, sont avancées pour expliquer ces changements. Il en est ainsi de celles de la sécularisation, de la modernisation, selon laquelle le développement socioéconomique devrait sortir ces pays de l’ubiquité du sacré et de l’absolutisme ; ou bien encore celle du marché religieux qui impacterait les conversions à une religion radicale. Mohamed Cherkaoui soumet aussi à l’épreuve des faits l’hypothèse de l’influence des médias et de la politique des bailleurs de fonds, aux ressources financières illimitées, mises à la disposition de fondamentalistes qui endoctrineraient les individus selon les principes d’un islam wahhabite. À des données internationales inédites sur la mobilité sociale, il confronte la conjecture selon laquelle la frustration relative des jeunes générations les aurait jetées dans le filet tendu par l’islam politique. L’auteur compare ici ces déterminants exogènes aux causes endogènes, tels la perception que les musulmans ont d’eux- mêmes, l’émergence d’un fondamentalisme – dont il propose une théorie générale –, le rôle d’intellectuels « prolétaroïdes », promoteurs d’un messianisme qui répond aux attentes des masses déshéritées, la pression sociale que traduisent et renforcent les mécanismes microsociologiques générateurs de ces macrophénomènes inattendus et pas nécessairement voulus.

Enfin, Mohamed Cherkaoui poursuit l’analyse de la sphère axiologique en étudiant le paradoxe du puritanisme éthique des sociétés musulmanes et de l’adhésion de certaines d’entre elles aux normes de la modernité la plus exigeante. Il analyse la confiance des individus dans les institutions et les relations entre l’islam et la démocratie, dont les réponses proposées jusqu’ici sont, sinon fausses, du moins confuses, dans la mesure où les deux réalités ne sont pas univoques et exigent donc une nouvelle approche que l’auteur propose.

Introduction

 

CHAPITRE I

Désenchantement du monde, dépeuplement du ciel

Persistance de la foi en terre d’islam, progrès de l’incroyance ailleurs

L’orientation vers l’humain ou vers le divin, de la sécularisation progressive
ou de la résilience du religieux

 

CHAPITRE II

Le temps du sacré

Une religiosité en crue

Le temps du sacré et l’éducation

Variations des taux de pratique selon les déterminants sociaux

Pratiques cultuelles, médiatiques et culturelles

Intégration, régulation et confiance

 

CHAPITRE III

Le crépuscule des dieux

Le désenchantement du monde 

Les travaux et les jours : islam paganisé et croyances chtoniennes

Le paradoxe des conséquences de la colonisation

L’instrumentalisation politique du salafisme et le monde enchanté

 

CHAPITRE IV

Une explication rationnelle de l’islamisation est-elle possible ?

Les causes exogènes

Les explications endogènes

 

CHAPITRE V

Frustration et islamisation : de la mobilité socioéducative
et de ses conséquences

Mobilité sociale et mobilité éducative

Mécanismes générateurs de la mobilité

Méritocratie ou structure de dominance ?

 

CHAPITRE VI

Mécanismes de production du fondamentalisme islamique : esquisse d’une interprétation de sa genèse

Les affinités électives entre l’islam populaire et la morphologie sociale

Transformations de la morphologie et déclin de l’islam populaire : la résurgence du salafisme

La prophétie des intellectuels prolétaroïdes comme réponse à la crise de société

La théorie du choix rationnel et le suicide altruiste

 

CHAPITRE VII

Du monothéisme absolu au puritanisme éthique

Puritanisme éthique des musulmans et tolérance des mœurs en occident

Les musulmans et la magie de la modernité

 

Chapitre VIII
De la confiance dans les institutions : une comparaison internationale

La confiance comme fondement de la légitimité de l’ordre social

Le temps du soupçon

 

CHAPITRE IX
L’islam et la démocratie

Le choix du peuple : démocratie ou autoritarisme

Taxinomie des démocraties

La répartition des pays selon les trois modèles

 

Bibliographie 

Index des auteurs

Remerciements

Table des matières

Directeur de recherche émérite au CNRS, Mohamed Cherkaoui a enseigné la sociologie notamment à Sciences Po, au Conservatoire national des Arts et Métiers, et dans les universités Paris-Sorbonne, Paris-Descartes, de Lausanne, Genève, Casablanca, Rabat, Londres, ainsi qu’au Nuffield College...

Sur le même thème