Le juste et l'inacceptable

Les sentiments d'injustice contemporains et leurs raisons

ISBN : 978-2-84050-863-2
Date de publication : 10/09/2012
Format : 16 x 24 cm
Nombre de pages : 288
22,00 €

Qu’est-ce qui, aujourd’hui, est jugé juste, injuste ou inacceptable ? La sociologie (avec la théorie de la justification du système) et la psychologie sociale classiques (avec la théorie de la dominance sociale) ont souligné le rôle des positions sociales dans l’appréciation substantielle du juste aussi bien que dans la formulation même des conceptions de la justice. Caroline Guibet Lafaye montre, à partir d’une enquête menée en 2010-2011 sur le thème Perception des inégalités et sentiments de justice, qu’il n’est plus aujourd’hui possible de considérer que les sentiments d’injustice sont exclusivement conditionnés par des situations singulières dans lesquelles des intérêts personnels sont lésés. L’incidence de l’expérience personnelle sur les conceptions individuelles du juste s’avère très relative, y compris dans le cas d’individus socialement et professionnellement désavantagés. Seuls deux types d’expérience (la mobilité sociale et la discrimination) interviennent de façon décisive dans l’élaboration normative du juste. L’analyse dévoile une dimension a priori des jugements de justice ainsi qu’une indéniable objectivité des sentiments de justice. La référence à des normes absolues de justice permet en outre de cerner, au cœur des sentiments d’injustice, les termes de ce que devrait être, aujourd’hui, le contrat social fondateur d’une société juste, en régime démocratique et libéral.

 

INTRODUCTION


CHAPITRE 1 : THÉORIE DU JUGEMENT MORAL DE JUSTICE

1.1 LE JUGEMENT DE JUSTICE : JUGEMENT REFLECHISSANT OU
JUGEMENT DETERMINANT ?
1.2 « EQUITY IS IN EYE OF THE BEHOLDER »
1.3 DES CONCEPTIONS DE LA JUSTICE DETERMINEES PAR DES
POSITIONS SOCIALES INDIVIDUELLES ?

CHAPITRE 2 : EXPÉRIENCE PERSONNELLE ET JUGEMENTS
DE JUSTICE


2.1 PRINCIPES DE JUSTICE, JUGEMENTS DE JUSTICE ET
EXPERIENCES INDIVIDUELLES D’INJUSTICE
2.2 DES PRINCIPES DE JUSTICE DERIVES D’EXPERIENCES
MALHEUREUSES ?

CHAPITRE 3 : QU’ESTCE QUI EST INJUSTE ? POURQUOI ?

3.1 CONCEPTIONS INTUITIVES DU JUSTE
3.2 SUBIR LE POUVOIR ET L’AUTORITE
3.3 INJUSTICE ET ABSURDITE
3.4 SENTIMENTS D’INJUSTICE, POSITIONS D’AVANTAGE RELATIF
ET PREFERENCES POLITIQUES


CHAPITRE 4 : LOGIQUES INTERPRÉTATIVES DU JUSTE ET
DE L’INACCEPTABLE


4.1 CONSTRUCTION ET MECANISMES DE L’ACCEPTABILITE DES
INEGALITES
4.2 L’ACCEPTABILITE DES INEGALITES


CHAPITRE 5 : SENTIMENTS D’INJUSTICE ET ATTENTES
NORMATIVES CONTEMPORAINES


5.1 FRUSTRATION RELATIVE OU MEPRIS SOCIAL
5.2 SENTIMENTS D’INJUSTICE ET DEMOCRATIE
LIBERALE
5.3 JUSTICE SOCIALE ET ATTENTES NORMATIVES
CONTEMPORAINES.


CONCLUSION
ANNEXES
BIBLIOGRAPHIE
.

Lire un extrait

Caroline Guibet Lafaye est directrice de recherches au CNRS (Centre Maurice Halbwachs – EHESS – ENS). Agrégée et docteur en philosophie de l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne, elle consacre ses travaux à l’analyse de l’appréciation des inégalités et de leur légitimation, en contexte...

Sur le même thème