la piraterie au fil de l'histoire couverture

La piraterie au fil de l’histoire

Un défi pour l’État

ISBN : 978-2-84050-949-3
Date de publication : 17/11/2014
Format : 160 x 240
Nombre de pages : 496
24,00 €
Disponible

Aux confins de l’histoire, de la géographie, de l’économie et de la diplomatie, la mer subit une criminalité qui lui est particulière, dont l’illustration la plus visible est la piraterie. Depuis les années 1990, elle a resurgi dans les statistiques mondiales alors qu’elle semblait reléguée à des temps archaïques, à un passé révolu de la marine à voiles et de l’île de la Tortue, réduite à hanter les romans et les films d’aventure.

Ce nouvel avatar d’un phénomène immémorial et intemporel nécessite de dresser un état des lieux et d’interroger l’Histoire universelle, de l’Antiquité à nos jours, pour appréhender les réussites et les échecs des pratiques piratiques, les facteurs favorisant leurs émergences, la réalité des menaces qu’elles font peser sur la liberté des mers et les moyens de lutte mis en œuvre par les États pour les éradiquer ou les contenir à un niveau supportable, le tout avec en arrière-plan la figure symbolique du pirate, chantre de tous les contre-pouvoirs.

Cet ouvrage « choral » a l’originalité de réunir, dans une optique pluridisciplinaire, des chercheurs aux spécialités variées (historiens, géographes, politologues, économistes, juristes, littéraires), ainsi que des experts des états-majors des armées et de la marine, des milieux industriels (armateurs, assureurs) et de la recherche appliquée.

 

Introduction (Michèle Battesti)

PARTIE I. ÉTYMOLOGIES ET PRATIQUES À LA LUEUR DU DROIT

Du héros épique à l’ennemi public : évolution des représentations antiques du pirate
(Jean-Marie Kowalski)

Du « larron écumeur de mer » aux « pirathes » : les genèses de l’accusation en piraterie à la fin du Moyen Âge français
(Pierre Prétou)

De l’évolution du droit de la piraterie en France, de la période moderne à la loi du 20 décembre 2007
(Daniel Mathonnet)

Wokou, un terme au long cours ?
(Paola Calanca)

The Power of Speech and Kinds of People: The Character of the « Pirates » of the Sulu Zone in the European Imagination and Discourse and the Closing of the Eastern Seas
(James Francis Warren)

La piraterie contemporaine et le droit
(Jean-Louis Fillon)

La loi française du 5 janvier 2011
(François Laurent)

La problématique des accords de transfert vers des États tiers des personnes suspectées d’actes de piraterie ou de vol à main armée conclus par l’Union européenne et des États riverains de l’Océan Indien
(Éric Chaboureau)

Piraterie. Aspects de droit privé
(Philippe Delebecque)

Piraterie et vol à main armée à l’encontre des navires, leur portée géographique comme élément de définition en droit international et en droit français
(Guillaume Loonis-Quélen)

PARTIE II. LES FACTEURS FAVORISANT L’ÉMERGENCE DE LA PIRATERIE

Les Uscoques (Jean Bérenger)

Japan behind the Curtains. The Matsuura Clan of Hirado, among Wokou, Haikou, and Europeans
(Patrizia Carioti)

The Tools of Terror. Technological Development and Modern Piracy
(Stefan Amirell)

La piraterie somalienne : innovation, masque du désordre et mondialisation
(François Guiziou)

Diplomatie, Pirates des villes, pirates des champs : une génération de pirates au cœur du détroit de Malacca
(Éric Frécon)

La « piraterie » du delta du Niger. L’abondance des ressources dans un État faible
(Patrice Sartre)

La lutte contre la piraterie comme bien public international : une analyse économique
(Renaud Bellais et Josselin Droff)

Les flux maritimes face à la piraterie, quels impacts ?
(Paul Tourret)

Points de vue

Vers une solution coopérative pour limiter les risques et les coûts liés à la piraterie
(Olivier Lacrouts)

L’assurance de la piraterie et son coût
(Jean de Lavergnolle)

Les Seychelles et les défis de la piraterie maritime
(Claude Morel)

Aspects économiques de la piraterie sur l’activité de pêche au thon
(Yvon Riva)

PARTIE III. LA LUTTE ANTI-PIRATERIE : UNE APPROCHE GLOBALE

Îles, les pirates et l’État à l’ouest et à l’est de l’Eurasie (IXe-XVIe siècles
(Louis H. J. Sicking)

 « Que Dieu les engloutisse ! » Les réactions des milieux italiens face à la guerre de course et à la piraterie en Méditerranée (fin XIVe-début XVe)
(Ingrid Houssaye Michienzi)

Malte entre course et contre-course chrétienne
(Alain Blondy)

Un plan de lutte contre la course maghrébine au XVIIe siècle
(Abd El Hadi Ben Mansour)

La marine espagnole contre la piraterie nord-africaine, 1750-1785
(Agustín Guimerá Ravina)

L’État français face à la piraterie : les campagnes menées contre les forbans (1715-1727)
(Philippe Hrodej)

Le Portugal et la course barbaresque : de l’affrontement à la négociation (XVIIIe-XIXe)
(Eva-Maria von Kemnitz)

Navigation en mer Rouge à hauts risques ? Une timide initiative pour internationaliser la lutte contre la piraterie (1899-1903)
(Colette Dubois)

La lutte antipiraterie dans l’océan Indien
(Xavier Mesnet)

Points de vue

La piraterie contemporaine et la responsabilité du capitaine
(Jacques Portail)

Les armateurs de France et la lutte antipiraterie
(Cécile Bellord)

Les risqué lies à la piraterie pour les équipages de navires marchands
(Joël Guesdon)

PARTIE IV. LE PIRATE DANS L’ORDRE SYMBOLIQUE

La figure du pirate dans les déclamations des rhéteurs latins
(Catherine Wolff)

« Les plus barbares des hommes » : portraits français du corsaire barbaresque (1586-1661)
(Alexandre Jubelin)

Généalogie de la figure littéraire du pirate du XVIIe au XIXe siècle
(Sylvie Requemora-Gros)

Le mythe pirate : une figure sans portrait
(Annie Madet-Vache)

CONCLUSIONS

Perspectives
(Francis Vallat)

Répondre ensemble
(Bruno Nielly)

Lire un extrait

Michèle Battesti, docteur habilité en histoire, est directrice du domaine « Défense et société » à l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire. Spécialiste de l’histoire de la marine, elle est notamment l’auteur de La Marine de Napoléon III (1997), La Bataille...

Sur le même thème