Max Reinhardt

L’avènement du metteur en scène

Nouveautés
ISBN : 978-2-84050-989-9
Date de publication : 24/02/2017
Format : 16 x 24
Nombre de pages : 334 p.
26,00 €

Considéré comme l’un des grands metteurs en scène du xxe siècle, Max Reinhardt reste pourtant relativement méconnu en France. Marielle Silhouette s’emploie à combler cette lacune en suivant pas à pas les différentes étapes de son parcours, depuis les débuts en Autriche-Hongrie jusqu’à la direction du Deutsches Theater à Berlin.

L’étude en contexte permet de mettre au jour les modalités de cette ascension fulgurante, l’originalité de la démarche et l’adéquation simultanée aux conditions spécifiques de la société de son temps. Dans un paysage marqué par les bouleversements radicaux propres à la modernité, Max Reinhardt trace des voies inédites pour le théâtre, œuvrant pour son ambition artistique tout en intégrant systématiquement les apports de la technique et les nouveaux modes de gestion, de production et de diffusion empruntés au monde industriel. L’ouverture du cadre de la création à partir de 1909-1910 correspond de la même façon à la volonté d’adapter un programme esthétique exigeant, fondé sur le renouvellement de la tradition et l’intégration des innovations dramatiques et scéniques, au phénomène nouveau de la masse.

L’analyse, arrêtée en 1920, alors que Max Reinhardt se retire pour un temps de Berlin et se concentre sur le développement du festival de Salzbourg, montre les multiples résistances et freins à ses propositions, tant en provenance du monde artistique et des représentants d’un théâtre du texte, que de la société de son temps, marquée par l’antisémitisme et la montée du nationalisme.

 

Introduction

Chapitre I. Un comédien en Autriche-Hongrie à la fin du XIXe siècle

Origines
La Vienne impériale et ses représentations : pouvoir, société et art
L’expérience du Burgtheater
Les débuts d’un comédien
De Vienne à Presbourg et Salzbourg (1893-1894)
De Vienne à Berlin (1894)

Chapitre II. La découverte de la modernité théâtrale et artistique à Berlin (1894-1899)

Berlin, la nouvelle capitale du Reich
Le nouveau code de commerce (Gewerbeordnung) de 1869 et la multiplication des théâtres privés à Berlin
Le Friedrich-Wilhelmstädtisches Theater, ancêtre du Deutsches Theater
Les tournées des Meininger au Friedrich-Wilhelmstädtisches Theater
La création du Deutsches Theater en 1883
Otto Brahm : de la Freie Bühne (1889) au Deutsches Theater (1894)
Le répertoire du Deutsches Theater sous la direction de Brahm
Reinhardt, comédien naturaliste au Deutsches Theater

Chapitre III. La sécession avec Otto Brahm et l’avènement du metteur en scène (1899-1905)

La sécession du comédien : tournées, Sezessionbühne, cercles littéraires et académiques, cabaret
La création du cabaret Schall und Rauch le 28 janvier 1901
Du Schall und Rach au Kleines Theater (1901-1902)
Le Kleines et le Neues Theater (1903-1905)

Chapitre 4. La direction du Deutsches Theater et des Kammerspiele (1905-1920)

L’entrée en fonction
Les trois premières mises en scène au Deutsches Theater et aux Kammerspiele
L’esthétique théâtrale
Répertoire, programmation et mises en scène au Deutsches Theater et aux Kammerspiele (1905-1920)
L’expansion théâtrale : des tournées aux spectacles de masse (1909-1912)
Théâtre des 5 000, Théâtre populaire ; Théâtre National (1913-1920)
Art et commerce

Conclusion. L’adieu au monde d’hier

Bibliographie
Table des illustrations
Index

Ancienne élève de l’ENS Fontenay-Saint-Cloud, agrégée d’allemand et docteur en études germaniques, Marielle Silhouette est professeur en études théâtrales à l’université Paris Nanterre. Spécialiste de théâtre allemand, elle travaille sur les dramaturgies et mises en scène modernes et...