Les stratégies de l'échec

Enquêtes sur l'action politique à l'époque moderne

ISBN : 978‐2‐84050‐979‐0
Date de publication : 03/03/2015
Format : 16 x 24
Nombre de pages : 408
29,00 €

Face à l'événement, ce moment critique où tout bascule, quelle voie choisir ? Quelle posture adopter pour répondre au défi lancé par l'Histoire ? D’Érasme aux généraux de Napoléon, de l'Angleterre élisabéthaine aux territoires de la monarchie espagnole, des favoris du prince aux hommes d'Église, cet ouvrage collectif issu de travaux de chercheurs internationaux ambitionne – à partir de cas particuliers – d'interroger les pratiques politiques et sociales d'acteurs confrontés à l'impasse : impasse face aux décisions du prince, impasse face aux choix de la communauté, impasse dans la quête de Dieu... Qu'il s'agisse d'affronter l'échec, de le subir, d'en jouer ou de le sublimer, leurs choix permettent de saisir des logiques et stratégies d'action à l'époque moderne.

Avant-propos, par Yves-Marie Bercé


Première partie : Affronter l’événement


Marie Barral-Baron, « De la gloire à l'enfer : Érasme et la Réforme luthérienne »
Julien Ferrant, « Excitare populum, ultime stratégie de l’intransigeance catholique : Noël Béda face à l’offensive évangélique de 1533 »
François Nawrocki, « La “grosse armée de mer” de l’amiral d’Annebault : la part de risque dans la tentative de débarquement en Angleterre de l’été 1545 »
Bertrand Haan, « Faveur et changement de règne : les conseillers de Charles Quint et de Philippe II face à la conclusion d’une trêve avec le roi de France (1555-1556) »
Ariane Boltanski, « “Soigneux au service du maître”. Les affres de la fidélité monarchique d’un Grand dans les années 1570 »
Nicolas Le Roux, « “Je vis retiré en ma maison comme estant desja au nombre des mort”. Les ministres d’Henri III et l’expérience de la disgrâce »
Philippe Desan, « “Faveur d’autruy” et “ruyne publique” : Montaigne et les aléas de l’engagement politique (1585-1588) »
Guillaume Hanotin, « Autonomie d’un diplomate ou prise de risque : Amelot de Gournay et l’abolition des fueros en 1707 »


Deuxième partie : Vivre en échec

Mathieu Lemoine, « Choisir la fidélité et risquer la disgrâce. Le sieur de Saubole et l’affaire de Metz (1600-1603) »
Laurent Bourquin, « César du Plessis, ou les faux-semblants de la gloire militaire »
Véronique Larcade, « Louis-Gaston de Foix-Candale (1627- 1658) : l’histoire d’une disparition »
Jacques Solé, « Rien ne réussit comme l’échec : les trois impasses fécondes de Pierre Bayle »
Joël Cornette, « La seconde vie du marquis de Pontcallec (depuis 1720) »
Myriam Chermette, « L’art du mauvais choix : Le général Simon et Napoléon (1802-1815) »               
                                                         

Troisième partie : Représenter et mettre en scène


John Watkins, « Shakespeare et le déclin de la République vénitienne »
Nadine Kuperty, « De la défaite à la victoire : l’argumentation de Charlotte Duplessis-Mornay et la
Conférence de Fontainebleau (mai 1600) »
Marie-Clarté Lagrée, « Prêcher la révolte : le ministre Philippe Vincent durant le siège de La Rochelle (1627-1628) »
Jean Garapon, « Risque et jubilation dans les Mémoires du cardinal de Retz »
Yann Lignereux, « Le choix de la représentation du risque dans l’imaginaire du “roi de guerre”. Autour de quelques
figures de Louis XIV, un roi exposé »
Ruth Whelan, « Galérien brisé ou heureux athlète ? Représentation de la ruine de soi et discours religieux dans les “Mémoires” d’Élie Neau »


Quatrième partie : Communautés en impasse ?

Michel Nassiet, « La dégradation de noblesse au 16e siècle, mythe ou réalité ? »
Nathalie Szczech, « Une violence de l’impasse ? Tensions, dissensions et hérésies dans l’écriture et la geste calviniennes (vers 1545-vers 1555) »
Penny Roberts, « La ruine du peuple et la désolation du royaume au temps des guerres de Religion »
Myriam Yardeni, « Caractérologie des peuples et échecs collectifs chez Jean Bodin »
Claire Dolan, « La défaveur du fils. Amour et désamour dans une famille d’avocats à la fin du 16e siècle »
Barbara Diefendorf, « Le prêcheur face au “prince de magiciens” : Sébastien Michaëlis, l’affaire Gaufridy et la réforme des dominicains français »

Agrégée d'histoire et docteur en histoire moderne de l'université Paris-Sorbonne, Marie-Clarté Lagrée travaille sur l'histoire culturelle de la fin du XVIe siècle et du début du XVIIe siècle. L'ouvrage "C'est moy que je peins". Figures de soi à l'automne de la...

Agrégé d’histoire, docteur en histoire moderne, Mathieu Lemoine consacre ses travaux à l’étude des rapports entre la noblesse et la monarchie ainsi qu’à l’écriture des Mémoires aux xvie et xviie siècles. Il enseigne actuellement au lycée Honoré de Balzac à Mitry-Mory.

Agrégée d'histoire et docteur en histoire moderne de l'université Paris-Sorbonne, Marie Barral-Baron est spécialiste d'Érasme et de l'humanisme évangélique dans la première moitié du XVIe siècle. Elle est l'auteur de L'Enfer d'Erasme. L'humaniste chrétien face à l'Histoire (Droz, 2014...

Marie-Clarté Lagrée

Mathieu Lemoine

Sur le même thème